Des réactions d’acheteurs

Autres informations / 10.12.2008

Des réactions d’acheteurs

DES RÉACTIONS

D’ACHETEURS

Crispin de Moubray

4 achats (dont 1 amiable) pour 35.500€

« J’ai acheté pour des investisseurs polonais. Les mêmes

étaient venus en octobre et avaient acheté un lot. J’ai surtout pu obtenir à

l’amiable le #895, le seul produit de Street Cry de la vente, pour 20.000€.

C’est pour moi un très bon prix quand on sait que la saillie est fixée, cette

année, à 150.000$. Ces quatre achats vont partir dans une dizaine de jours à

Warsaw (Varsovie). »

 

Tarik Driss, propriétaire marocain

14 achats (11 en son nom propre – donnée www.arqana.com,

pour un total de 54.500€)

Tarik Driss est un acheteur marocain qui possède 200 chevaux

de courses et 60 poulinières dans son pays (pur-sang anglais/pur-sang

arabes/anglo-arabes). Ses achats vont rejoindre le Maroc pour courir sous ses

couleurs. « Nous avons pu acheter 14 lots, nous a-t-il expliqué. J’en ai acheté

un peu moins que j’aurai voulu, mais il faut que l’on puisse rester dans nos

tarifs. L’avantage de cette vente est que nous pouvons acheter des vrais

chevaux de courses à des prix abordables pour courir au Maroc, où les

allocations sont nettement moins élevées. Nous avons un budget et ne faisons

pas de folies dans nos achats. J’ai acheté le lot

#1018 11.000€ [son plus gros achat de la journée, ndlr] pour

son propre frère, Rolling Bag, qui est gagnant de Listed en France. »

 

Bernard Stoffel (Blue Spirit) 3 achats pour 8.000€

Bernard Stoffel est un vétérinaire belge qui a acquis 3

yearlings ce lundi et 3 autres lots lors des ventes d’élevage.

Pour lui, « Le marché est très bien pour les acheteurs mais

très mauvais pour les vendeurs. Pour moi, il y a deux facteurs qui expliquent

cela. D’une part la crise économique et le manque de liquidités et, d’autre

part, le fait que ces dernières années le marché s’est développé dans des

tarifs aux proportions exagérées. Si on se réfère aux années 2004 ou 2005, nous

ne connaissons pas de véritable baisse. En fait, il faut prendre du recul et

analyser plus en profondeur. Il faut espérer pour les vendeurs que cela va

rebondir. Il est normal aussi que le marché soit de plus en plus sélectif. »

 

Marc Antoine Berghgracht (MAB Agency) 7 achats pour 94.000€

« Le marché était assez euphorique pour les acheteurs. Mais,

pour ma part, il n’y avait pas tout ce que je voulais trouver. Et on ne va pas

acheter un yearling rien que pour le fait d’acheter. Avec la baisse des tarifs,

j’ai mobilisé mes clients aux maximum. Certains qui n’investissaient que

20.000€ ou 30.000€ en temps normal ont investi deux fois plus cette année. On

se dit dans ce cas qu’un cheval acheté 40.000€ valait le double l’an dernier.

C’est l’année pour faire ce genre de démarches. On a raison ou tord, mais, en

tout cas, des juments sont parties à une valeur inférieure à leur réelle

valeur. »

 

Henri-Alex Pantall

2 achats pour 16.000€

« Il n’y a pas de vraies surprises. J’ai acheté dans des

bonnes conditions. Je trouve qu’il y a du modèle à cette vente. Mais ce ne sont

évidemment pas les mêmes pedigrees qu’aux ventes de yearlings précédentes. »

Lot #824         Bicycle (Slickly & Raw Diamond)

6.500€    Acheteur : Tarik Driss

« Il y a de bons Slickly au Maroc et je cherchais donc à en

acquérir. Cette pouliche devrait normalement débuter au mois de septembre de

ses 2ans. Le mois de septembre marque le début des courses pour 2ans au Maroc.

»

Lot #961 Orife (Marchand de Sable & Entente Cordiale)

60.000€   Acheteur : Frédéric Sauque

Ce frère du très bon sprinter Equiano (Acclamation) a donné

lieu à une belle bataille d’enchères entre Anthony Beaudouin (Haras du

Hoguenet), Nick Bell et Frédéric Sauque. C’est ce dernier qui a eu la décision

à 60.000€.

« Il a été acquis pour un syndicat de quatre associés, le

même syndicat pour lequel j’ai essayé d’acheter le #953 (top price à 180.000€).

Il va aller au débourrage chez Freddy Lemercier et nous verrons ensuite pour

lui trouver un entraîneur. »

Anthony Baudouin, sous-enchérisseur

« Je le voulais pour le passer ensuite à une vente breezeup.

Il a fait trop cher pour moi. »

Nick Bell, sous-enchérisseur

Ce manager du Haras de Meautry intervenait ici pour les

intérêts de Madame Springer [ex-propriétaire de Pallodio (Medecis)]. « Il

serait allé à l’entraînement chez John Hammond. »

Lot #970  N.(Fasliyev

& Faribole)

7.000€ Acheteur : Raoul

Temam pour John Temam Cette pouliche de la famille de Mtoto (Labus), est une

sœur de Hilbre Island (Halling). Elle a été l’objet d’un coup de cœur de John

Temam, fils de Raoul Temam.

« J’aime sa famille et c’est un peu un coup de cœur. Elle va

aller au débourrage chez Jacques-Jules Manceau et à l’entraînement chez Ronald

Caget. »

 

 

Il s’en est fallu de peu que ce très beau yearling gris, par

Verglas, ne trouve acquéreur. Il a été racheté 39.000€ alors que le Haras du

Logis Saint-Germain « en attendait 40.000€, nous on-t-il appris. Il y a eu une

enchère à 38.000€ et il a donc manqué une seule enchère. Des 3 yearlings que

nous avons présentés, c’est le seul que nous avons racheté. Nous avons également

acheté des juments, trois au total. Samedi, nous avons acquis la sœur de

Montare, Royal Song, par Royal Academy [Lot # 174 de samedi pour 12.000€,

ndlr]. Dimanche, nous avons acheté le lot # 239, une fille de Surumu pleine de

Whipper, et lundi le lot #678, une fille de Selkirk pleine d’Orpen. Tous nos

achats sont réalisés par MAB Agency. »

Lot #895         Big

Easy Street

20.000€           (Street

Cry & Youwantmetodowhat)

(amiable)         Vendeur

: Claude Attal

Ce mâle né le 20 février présentait l’intérêt d’être le seul

produit de Street Cry (qui fait la monte à 150.000$ aux EtatsUnis et qui est

notamment le père de Curlin), ce qui n’avait pas échappé à Crispin de Moubray.

Le yearling a été racheté par Claude Attal pour la somme de 20.000€. « Nous

étions prêts à le laisser partir pour un prix entre 20.000€ et 25.000€. Vu le

prix de saillie de Street Cry et le papier de ce yearling, il ne fallait pas

non plus le brader. J’ai acquis Big Easy Street en novembre dernier, à

Keeneland [pour 75.000$, ndlr]. Si il ne trouve pas preneur à l’amiable, cela

ne me dérangerais pas de le courir, d’autant que j’ai une idée précise de ce

que l’on peut faire avec lui. » Un peu plus tard, Crispin de Moubray nous

apprenait avoir obtenu à l’amiable ce poulain pour 20.000€ (voir « des

réactions d’acheteurs »)

Lot #940         Green

China (Green Tune & China Moon) 10.000€ Vendeur

: Le Lieu Calice / Patrick Barbe (rachat)

Le courtier Patrick Barbe dans le rôle de vendeur n’a pas

laissé partir cette pouliche de la famille de Matiara (Bering) et Marathon

(Diesis). Il l’a rachetée pour 10.000€. « C’est un mauvais marché à l’image de

la pauvreté des courses françaises. Il n’y a plus de propriétaires, en France,

capables d’entretenir des écuries. Je vais garder cette pouliche et la courir

pour mon propre compte. »