Du beau monde au depart

Autres informations / 04.12.2008

Du beau monde au depart

Jeudi 4 décembre 2008, Deauville.

Le Prix Luthier (L) est la première Listed du meeting hivernal de Deauville.

Sur les 1.500m de la PSF,

seize chevaux (chiffre maximum) vont s’affronter pour compléter leur palmarès

ou pour prendre simplement du caractère gras. Vertigineux (Nombre Premier) n’a pas ce souci de ce côté-là

puisqu’il s’est imposé dans le Prix de la Porte Maillot (Gr3)

et le Perth (Gr3), dernièrement (02/11). Il arrive ici avec une certaine

fraîcheur car son programme a connu une interruption cet été, comme nous

l’avait déclaré son entraîneur Carole Dufrêche, à l’issue de son dernier

succès : « Il a été arrêté

pendant un petit mois à cause d’une coupure mal placée qui a mis un peu de

temps à cicatriser. Aujourd’hui (le 02/11, ndlr) sa fraîcheur a certainement

été un avantage par rapport à ses concurrents. Nous allons attendre l’année

prochaine avant de le revoir ». La course suivante a été finalement

avancée. Reste pour lui le point d’interrogation de la PSF qu’il ne connaît pas.

 

Option

PSF ouverte pour Chopastair

Chopastair

(Astair) est un autre « testerin » de talent, double vainqueur de

Groupes lui aussi, mais qui reste sur un échec imputable au terrain comme nous

l’a expliqué Thierry Lemer : « Lors

de sa dernière sortie, il a fini septième sur un terrain profond qu’il

n’apprécie pas. Néanmoins, il est resté bien. Il a déjà couru sur la fibrée de

Cagnes et de Deauville, où il a été battu par Kilomètre Neuf (Double Bed).

Etant donné qu’il n’a pas beaucoup couru, on prolonge sa saison et on ne s’est

pas fermé l’option de la PSF. » Chopastair trouve donc ici plusieurs conditions favorables pour

briller de nouveau.

Passager

(Anabaa) n’évolue plus au niveau qui l’avait vu prendre la troisième place des

Lockinge Stakes (Gr1) à Newbury en 2007, mais conserve, malgré tout, de beaux

restes. Il a été souvent malheureux lors de ses sorties clodoaldiennes. Sa

seule sortie sur la PSF,

cet été à Deauville, n’a pas été transcendante (3e) mais

suffisamment bonne pour ne pas lui attribuer une aversion radicale. S’il ne

trouve pas la ligne droite encombrée, Passager a la classe pour gagner.

 

Ex

ou actuels « Fabre »

Passé des boxes d’André Fabre à ceux de Rupert

Pritchard-Gordon en fin d’été, Stop

Making Sense (Lujain) apprécie la piste en sable fibré comme l’atteste ses

deux accessits pris l’an passé dans les Prix Luthier (L) et Lyphard (L). Il

peut espérer logiquement remporter cette course d’autant que sa forme est

avérée : il reste sur une victoire dans le Grand Prix de Cholet. Sea Sex Sun (Desert Prince) est une

recrue italienne d’André Fabre qui a conclu troisième du Prix Isola Bella (L).

Elle montrait en l’occasion des progrès sur sa sortie précédente. André Fabre

présentera également Gone Nuts (Gone

West), lauréate sur la fibrée à la fin du meeting estival de Deauville. Elle se

présentera avec de la fraîcheur.

 

Terra

Incognita et les autres… plus ou moins connus

Terra

Incognita (Rock of Gibraltar) est la fille de Terre A Terre

(Kaldounévées), double détentrice de Groupes 1. Sans être parvenue au même

niveau, Terra Incognita s’est placée de Groupes à plusieurs reprises. Elle n’a

pas foulé la PSF

en compétition. Néanmoins cette deauvillaise l’a déjà fréquentée  à l’entraînement. Willywell (Jimble) s’est montré décevant cette année, mais avait

enlevé le Prix Lyphard (L) l’an dernier. Son aptitude au sable doit l’aider à

jouer les premiers rôles, même si la distance (1.500m) peut paraître un peu

courte pour lui. Slickly Royal

(Slickly) cheval allant capable d’aller loin a déjà gagné à Deauville sur la

piste en sable fibré et a le niveau pour viser la victoire. Second pensionnaire

d’Yves de Nicolaÿ, Major Grâce

(Majorien) a disputé treize Listeds, en se comportant honorablement. Mais il

lui manque la petite étincelle pour gagner. Il reste malgré tout un cheval

méritant, avec une qualité qui lui autorise à courir ce Prix Luthier avec des

ambitions. Flying Blue (Fly To The

Stars) compte deux victoires sur la

PSF deauvillaise. Victorieux à Séville, il possède l’aptitude

au sable et la forme lui permettant de prendre part à l’arrivée. Prince Fasliyev (Fasliyev) est un

cheval difficile à placer. De valeur insuffisante pour les Groupes, il est

placé trop haut pour les handicaps. Néanmoins, il donne son maximum à chaque

course et est capable dans un bon jour de créer la surprise dans une course de

ce type. Fareion (Areion) est l’un

des deux allemands au départ et connait la piste fibrée pour s’y être imposé,

sur 1.300m. Présentée par Horst Steinmetz, Jive

(Montjeu) vient des handicaps, comme les deux concurrents français, Le Roi Mage (City On A Hill) et Eire (Medicean).