En route vers d’autres cieux

Autres informations / 11.12.2008

En route vers d’autres cieux

DEAUVILLE MIDI, Mercredi 10 décembre

EN ROUTE VERS

D’AUTRES CIEUX

Mercredi matin, dans le Prix du Vexin Normand (course D), il

y a eu un cheval et les autres. Ce cheval, c’est Oiseau de Feu (Stravinsky), à

ne pas confondre avec son homonyme au trot qui devrait, lui, participer au Prix

du Cornulier (Gr1)… Il met une nouvel fois en avant l’entraînement de

Jean-Claude Rouget, qui n’hésite pas à déplacer de bons sujets, la plupart

d’origine américaine, pour venir courir sur le sable. « Le style m’a plu,

expliquait son entraîneur après la course. Il était encore loin dans le parcours,

mais s’est rapproché sans faire trop d’effort. C’est un cheval qui galope, avec

un bon tempérament. Pour son avenir, avec le nouveau programme d’hiver, nous

avons le choix entre mettre les chevaux dans du coton pour disputer les

classiques ou revenir ici courir. En tout cas, Oiseau de Feu est certainement

un cheval de Groupe. » Oiseau de Feu démontre une nouvelle fois la réussite de

Daniel-Yves Trèves, son co-propriétaire, avec les produits de Stravinsky

(étalon porteur de vitesse qui est un fils de Nureyev). Il possède également

Violon Sacré, ?

JDG Rising Star ?.

Concernant les origines d’Oiseau

de Feu, il faut signaler que son arrière-grand-mère, Adorable Micol (Riverman), s’est

illustrée sur notre sol. Elle est quatrième du Prix du Calvados (Gr3) à 2ans.

Exportée ensuite aux USA, elle a gagné un Gr3. Mère de trois chevaux de

Groupes, Adcat (Storm Cat), Adorydar (Alydar) et Adoryphar (Lyphard), elle est

décédée en 2001. Ce temps fort de la matinée n’a pas échappé à son favori,

Oiseau de Feu, qui confirme la grande réussite de Jean-Claude Rouget sur la

P.S.F. deauvillaise. Pourtant, dans le tournant final, il était encore loin du

cheval de tête, l’espagnol Lisselan Commander, qui faisait beaucoup de train.

Mais, dans le tournant, Oiseau de Feu s’est rapproché, sans faire d’effort, et,

dans la ligne droite, après avoir trouvé sa cadence, il a fini le plus fort

pour venir s’imposer. La deuxième place revient à Adrar, longtemps vu dans le

groupe de tête, qui a donné un moment l’impression de pouvoir s’imposer quand

il a pris l’avantage. Montée parmi les derniers, Finest Cape a bien terminé

pour s’emparer du second accessit. A retenir pour l’avenir les bons

comportements de River Zara (4e) et Eternal Flash (6e).