Equidia présente : « caroline à pau avec bayrou »

Autres informations / 17.12.2008

Equidia présente : « caroline à pau avec bayrou »

Dans la série proposée tout l’hiver par Equidia,

"Caroline a rendez-vous", l’invité du mois est François Bayrou. En sa

compagnie et celle de ses invités, nous passerons donc, ce mercredi soir, 90

minutes de rêve au sein du Béarn, entre mer et montagnes, dans des paysages qui

font dire à l’homme politique-éleveur : « Si vous connaissez un autre endroit

au monde pour élever des chevaux avec ça sous les yeux, dites-le moi. » De

fait, les paysages sont sublimes ! Bayrou a "invité" quelques

personnalités locales, ses amis, à venir animer ce documentaire. Il y a la

"véto" cavalière d’endurance Cécile Totain, le cavalier de C.S.O.

animateur de centre équestre Xavier Labaisse, le jockey Ioritz Mendizabal, et

surtout, surtout, poète et expert, tout en dignité et humour, Jean-Claude

Rouget, à la présence incroyable. Il répondra même sans tiquer à la question

qui tue : « Vous arrivez à tous les reconnaître, vos chevaux ? »… Evoquant

Bayrou, Rouget dira sobrement : « Il n’en fait qu’à sa tête »… Et résumera de

belle façon son métier : il s’agit « de faire de la joaillerie avec chaque

cheval ».

Quant à l’ex-candidat à la présidentielle, il s’en sort

bien. On peut donc constater qu’il n’est pas juste éleveur du dimanche, qu’il

connaît les chevaux, et que cet aspect de sa vie n’est pas celui qu’il aime le

moins. Il le confirme :

« Je ne peux pas vivre sans venir toutes les semaines. Les

chevaux me raccrochent au réel. C’est mon seul dérivatif quand j’en ai

par-dessus la tête de la politique. »

On visite ses installations, sa « petite ferme de 10 ha » où

son grand-père avait des vaches, et déjà des chevaux, souvent

"anglo". On fait connaissance avec ses douze poulinières, et la

manière dont il décrit son métier (éleveur, pas homme politique) et la filière

est très pédagogique, sans faux-semblants. Il a cette drôle de comparaison en

évoquant l’élevage : « C’est comme une agence matrimoniale, mais c’est nous qui

payons pour marier ! » On apprend qu’il aime les chevaux « calmes et dominants,

orgueilleux ».Que si l’orange est la couleur de son parti politique, c’est également

celle de sa casaque.

À la fin du film, on le voit nourrir ses pensionnaires. «

C’est l’instant de la journée que je préfère. Quand les chevaux rentrent et que

la paille est fraîche dans les box. On n’entend que la mastication des chevaux.

Tout est en place. »

Diffusions : mercredi 17 décembre, 21h45, jeudi 18 à 9h,

dimanche 21 à 9h, mercredi 24 à 22h45, jeudi 25 à 10h et dimanche 28 à 10h.