Freddy head : « quelqu’un de gai »

Autres informations / 22.12.2008

Freddy head : « quelqu’un de gai »

 « La nouvelle me

rend très triste car il s’agissait vraiment d’une personnalité hors du commun.

Maurice Zilber était réellement une grande figure qui a réussi de très grands

exploits. J’ai eu la chance de monter de nombreux de ses pensionnaires et la

plupart de ses bons chevaux. J’ai gagné pour lui le Prix du Jockey Club avec

Youth, le Royal Oak avec Busiris. J’ai aussi été associé Dahlia. Ce qui m’a

marqué chez lui, c’est son enthousiasme et sa gaieté. Il avait un franc parler

et un côté oriental qui le rendait exubérant. C’est quelqu’un qui aimait faire

des paris. Sur les courses en particulier, il aimait annoncer qu’il allait

gagner l’épreuve avant qu’elle ne se coure. J’ajouterai qu’il a joué un rôle

très important comme ambassadeur des courses françaises : il a vraiment

été un des premier à aller autant à l’étranger. C’était un grand

monsieur. »