Héléna van zuylen : « il aimait partager intensément »

Autres informations / 22.12.2008

Héléna van zuylen : « il aimait partager intensément »

J’ai été stagiaire pendant trois ans chez Maurice Zilber et

je dois dire que j’ai plus appris auprès de lui que de n’importe quel autre

entraîneur. C’était quelqu’un d’extrêmement généreux qui aimait donner à

apprendre. C’était dans sa nature, une nature sincèrement généreuse. Il aimer

expliquer, parler, montrer ce qu’il fallait regarder chez un cheval. Son décès

me touche beaucoup. Il était évidemment très intelligent et possédait une

mémoire incroyable. Il comprenait tout, tout de suite. Je garde de lui l’image

d’un seigneur oriental qui aimait partager intensément. Il écrivait et

racontait des histoires magnifiquement bien. Il faut savoir qu’il avait tout

perdu en Egypte et s’était reconstruit extrêmement rapidement en France avec

les chevaux. Il aimait évidemment les défis et il l’a montré. Pourtant, tout

était calculé car il savait à chaque fois où il allait. Il m’a appris à

entraîner les chevaux par rapport à eux-mêmes mais aussi par rapport aux autres.

Il avait une parfaite idée de ce qui l’entourait et savait exactement contre

qui ses chevaux couraient. C’est pourquoi il savait ce qu’il faisait lorsqu’il

lançait ses défis.

Cela a été pour moi un grand honneur de le côtoyer. Cela faisait

déjà un certain temps qu’il nous manquait en étant quasiment absent des

hippodromes. Il va nous manquer encore plus. »