Musica bella donne le ton

Autres informations / 09.12.2008

Musica bella donne le ton

CAGNES-SUR-MER, Lundi 8 décembre

Point d’orgue de cette première réunion sur les obstacles cagnois, le Prix Jean Gailly de Taurines, première étape conduisant au Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3), a per- mis à Musica Bella (Bateau Rouge) de poser ses jalons en vue du Grand Steeple local. Elle a remporté un succès mérité, après ses trois premiers accessits face à l’élite dans des épreuves de Groupes. Montée par David Cottin, la protégée de François Cottin (qui est aussi son éleveur) a semblé prise de vitesse au moment crucial, par Icarro (Mansonnien) toujours à l’aise sur l’anneau cagnois.

En effet, le pensionnaire de Jean-Paul Gallorini paraissait avoir fait le plus dur en prononçant son effort le long de la corde, entre les deux derniers obstacles, piloté de main de maître par Steven Colas. Mais, sûre d’elle, Musica Bella est revenue prendre la mesure de son adversaire aux abords du poteau. Si elle ne se ressent pas de ses efforts à répé- tition, la jument de Jean-Paul Sénéchal pourra viser la vic- toire dans le prochain Grand Prix de la Ville de Nice. Icarro a lui aussi sa place parmi l’élite cagnoise, même s’il a dû se satisfaire du premier accessit.

Malgré quelques sauts peu académiques, Esplendido (Spadoun) a couru sa meilleure valeur. On regrettera en revanche la chute au premier obstacle de Quenta des Bordes (Bateau Rouge), la compagne d’entraînement et de couleurs de la gagnante. Palapa (Pursuit of Love) n’a elle jamais paru très franche dans ses sauts et n’a pu se mêler à la lutte finale.