Ramsès bleu : un palois de cœur

Autres informations / 20.12.2008

Ramsès bleu : un palois de cœur

Vendredi 19 décembre 2008, Pau.

Dans le Prix Abel Ramon Diago disputé sur les haies, Ramsès Bleu (Pistolet Bleu) s’est offert un cinquième succès sur

l’hippodrome palois. Ses victoires sur ce site ont toutes été signées dans la

discipline des haies. Incontestablement, le pensionnaire de Guy Cherel est un

amoureux du site du Pont-Long sur lequel il se transcende. Son mentor a

déclaré : « Il a été en vacances

cette année, car il en avait marre au printemps. Il fait bien Pau. Il est vraiment

dans son jardin au Pont-Long. C’est un bon cheval et nous verrons pour courir la Grande Course de

Haies (L). Cependant, il y a toujours un ou deux chevaux meilleurs que lui dans

cette catégorie. »

Après avoir patienté au centre du peloton, Ramsès Bleu

s’est rapproché le long de la corde et s’est montré courageux pour s’offrir

cette cinquième victoire paloise. Bellamy

Cay (Kris), lauréat de Groupes 2 et 3 à Longchamp a semblé contracté durant

la course, sautant parfois assez mal. Dans le dernier tournant, le cheval de

Pegasus Farms allait facilement, mais il est resté sans réactions sur le plat

terminant 3e. Absent durant un an et demi, Crinoble (Nikos) a fait une rentrée prometteuse pour

« chiper » à la fin le premier accessit au pensionnaire de Philippe

Peltier.

 

OKE

PRINCE PROFITE DE LA CHUTE DE

THOU IN GOLD

On attendait avec impatience le retour en piste de la

bonne Thou In Gold (Gold and Steel),

lauréate du Prix Gaston de Bataille (L) 2007 et absente depuis.

Malheureusement, la course de la protégée de Philippe Peltier a tourné court. À

la banquette irlandaise, Thou In Gold a fait tomber Nathalie Desoutter. Frère

de Kivala de Kerser (Lost World), Levison

de Kerser (Pistolet Bleu) a paru devoir l’emporter, mais il avait besoin de

cette sortie et n’a pu répondre à l’attaque incisive d’Oke Prince (Princeton) qui s’offrait ainsi une seconde victoire sur

le cross palois. Le succès du pensionnaire de Jérôme Follain lui permet

d’entrevoir la suite du meeting palois avec optimisme puisqu’il devance un

cheval, Levison de Kerser, que l’on devrait voir à l’œuvre dans le Grand Cross.