221e grand prix de pau…

Autres informations / 18.01.2009

221e grand prix de pau…

Ortet force cinq

L’entraîneur recordman des

victoires dans l’épreuve reine de Pau a remporté la course à dix reprises

depuis 1986 et la victoire d’Oblat (Bourbon). Depuis, il est toujours monté sur

le podium. En 2004, lors de la consécration de Nériette (Vettori), une jument

de 5ans, Jacques Ortet s’est octroyé les deuxième, troisième et quatrième

places

En 2006 et 2007, l’entraîneur

palois a connu ses heures de disette et l’an passé, il obtenait l’accessit d’honneur

avec Kiléfou d’Airy (Sheyrann), derrière l’intouchable Étoile d’Ainay (Dom

Alco). Avec ses cinq partants, Jacques Ortet met tous les atouts de son côté.

Car en plus d’être nombreux, ses pensionnaires ne sont pas les moins doués.

Quaska d’Airy, quatrième du

Prix Morgex (Gr3) à Auteuil, a pris la deuxième place du Prix Renaud du Vivier

(L) pour son unique sortie à Pau, cet hiver. Désir Royal (Sleeping Car) prenait

ce jour-là la troisième place. Parmi les forces en présence de Jacques Ortet,

on note qu’Un Nononito (Nononito) terminait cinquième de la Listed. Berryville

(Poliglote) et Ograndy (Cyborg) ne sont pas en reste. Le premier vient de

prendre la deuxième place d’un steeple palois dans un terrain collant, tandis

que le second a pris le premier accessit d’un quinté disputé au Pont-Long.

La valeur relative de Ramsès Bleu

Depuis qu’il est à Pau, Ramsès

Bleu est transformé. Il a chuté par négligence lors de sa première

sortie, mais ses trois victoires ont

été sans concession. Ramsès Bleu s’est

imposé à trois reprises et à chaque

fois dans un style

impressionnant. Guy Cherel

le répète depuis

le début : Ramsès Bleu est un très bon cheval qui réalise d’excellentes valeurs à Pau.

 

122E GRAND PRIX DE PAU…

 

Les deux chances de

Jean-Pierre Totain

Dans la rubrique des chevaux

ayant marqué ce meeting palois, on note également la présence d’Eau et Nue. La

pensionnaire de Jean-Pierre Totain a couru une fois cet hiver, à Pau. C’était

le jour de la chute de Ramsès Bleu. Eau et Nue a alors fait forte impression et

son mentor a décidé de la garder fraîche jusqu’à son objectif : le Grand Prix

de Pau. Nous y sommes. Jean-Pierre Totain figure une fois au palmarès du Grand

Prix. Il a manqué le doublé de peu puisqu’en 2006, Nériette avait été

rétrogradée de la première place pour avoir gêné Zetho (Lesotho). Dans les

lignes de Ramsès Bleu, on note la deuxième place, le 7 janvier, de Skymix

(Sagamix), qui sera également au départ ce dimanche.

Après avoir mené l’épreuve, détaché du

peloton, Skymix a

abdiquer face à un Ramsès Bleu intraitable.

Sur un deuxième tableau

Les chances des trois

derniers prétendants à la victoire paraissent plus minces.

Cependant, Orlando

Magic (Assessor) s’est emparé de la

troisième place l’an dernier. Il

vient de prendre la cinquième place d’un quinté palois après avoir plafonné sur le plat. Look Collonges (Dom Alco)

effectue ses premiers pas au Pont-Long après

s’être montré peu convaincant dans le Grand Steeple de

Bordeaux (5e) et une septième place dans une épreuve à réclamer à Angers. Hertès d’Alm (Passing Sale) reste pour sa part sur trois échecs

(tombé, dérobé et arrêté) sur

l’hippodrome palois.