étalons nationaux au lion d’angers, une réussite qui ne se dément pas

Autres informations / 11.01.2009

étalons nationaux au lion d’angers, une réussite qui ne se dément pas

Samedi 10 janvier, le Lion

d’Angers. Comme chaque année, les étalons nationaux du Grand-Ouest étaient

présentés sur le site de l’Isle-Briand, au Lion d’Angers. Depuis plusieurs

éditions déjà, cette manifestation connaît une réussite constante. Cette année,

malgré le froid, les éleveurs étaient encore nombreux à être présents, comme

nous l’a relaté Jean-Marie Baradeau, organisateur de cette journée.

JDG – La mobilisation

a-t-elle été satisfaisante, malgré le froid ?

Jean-Marie Baradeau – Trois

cents éleveurs sont venus et ont bravé les -5° C. La mobilisation perdure

malgré le temps, et c’est un nouveau bon résultat pour cette présentation. Cent

cinquante éleveurs ont également participé au déjeuner, au restaurant

panoramique. Les étalons étaient très bien présentés et certains ont même eu un

succès inattendu.

Quels sont les étalons qui

ont connu un engouement particulier ?

Roman Saddle (Sadler’s Wells

– basé au Lion d’Angers) a beaucoup plu. Il revient dans l’Ouest après trois

ans d’absence et devrait bien travailler cette année. Axxos (Monsun

– basé au Pin), nouveau sire,

a satisfait globalement les éleveurs : nous avons eu des échos positifs sur

lui. Khalkevi (Kahyasi – basé au Lion d’Angers) a également été plébiscité,

avec une vingtaine de demandes déjà concrétisées.

Quels sont les élevages qui

ont été mis à l’honneur cette année ?

Chaque année, nous célébrons

deux élevages qui ont eu de bons résultats avec les étalons des Haras

nationaux. Cette fois, l’élevage des Mottes (Claudie et Joël Poirier) ainsi

qu’Alexandre-René Deschère ont été mis en avant. Le premier élevage a trusté

les victoires (35 au total, ndlr) en 2008, dont de nombreuses avec des produits

issus de nos étalons. Cela a été le cas avec Puszta des Mottes (Useful, Prix

Glorieuse à Maisons-Laffitte), Qeever des Mottes (Ungaro, trois victoires en

plat), Ouhetu des Mottes (Ungaro, gagnante et placée en Irlande) et Priam des

Mottes (Khalkevi, une victoire et huit places en plat). Alexandre René Deschère

est, lui, l’éleveur de Mon Môme (Passing Sale), qui a terminé 10e du Grand

National de Liverpool (Gr3) et s’est également placé de groupe Outre-Manche.

Mon Môme a même clôturé son année par une victoire dans un gros handicap à

Cheltenham, le 12 décembre. De nouveaux visages étaient-ils présents pour cette

édition ?

Effectivement. Nous avons

reçu la visite de Bernard Le Gentil, qui est venu du Nord-Pas-de-Calais, et des

éleveurs bien connus de la Nièvre, Jacques et Andrée Cyprès. C’était la

première fois qu’ils venaient et ils ont été élogieux sur la présentation des

étalons.

Une telle journée

donne-t-elle lieu à des partenariats ? Si oui, lesquels ?

Les aliments Dynavena, ainsi

que le site internet www.francesire.com, étaient nos nouveaux partenaires pour

cette édition. Ils se sont montrés satisfaits et ont pu amorcer beaucoup de

contacts. Avec eux, le mot d’ordre à la fin de cette journée était : «

Rendez-vous est pris pour l’an prochain ! »