Frank gabriel : « soyez les bienvenus à dubaï »

Autres informations / 02.01.2009

Frank gabriel : « soyez les bienvenus à dubaï »

Le CEO du Dubaï Racing Club livre les raisons du succès du Dubaï International Racing Carnival : un meeting très

international au succès grandissant, comme en témoigne

notamment la très forte croissance de

la participation française.

C’est avec plaisir que je vous accueillerai pour la 6e édition du Dubaï International Racing Carnival. Cette année est tout à fait

spéciale. Elle ouvre une période tous les acteurs

des courses de Dubaï vont à la fois regarder derrière

eux, avec le plaisir de revivre les grands moments de Nad

El Sheba, et se projeter

en avant, grâce à la prochaine et excitante ouverture de Meydan.

C’était une entreprise ambitieuse de lancer le Carnival

dans le grand bain mondial en 2004. Dès la soirée inaugurale du

premier Carnival, la victoire de Prince of War, élevé en

Australie et entraîné en Afrique du

Sud, a illustré la dimension internationale

de notre meeting.

Ce qui est

amusant, c’est que le cheval était préparé par

Mike de Kock, qui a obtenu la première place du Carnival 2008 avec 53

victoires, suivi de près par Saeed bin Suroor

(50 victoires)…

La croissance du Carnival a déjà donné

lieu à de nombreux

commentaires, mais il est important de mettre en lumière quelques chiffres qui soulignent sa nécessité et sa popularité dans l’actuel calendrier

international. Depuis son lancement en 2004, nous avons accueilli 659

chevaux de 25 pays différents. Seize

de ces pays ont fourni

les lauréats de 193 courses,

soit un peu plus de la moitié des courses

disputées.

Si j’ajoute

que les chevaux

étrangers ont reçu 103,5M$ en allocations, chacun comprendra

parfaitement tous les bénéfices

apportés par le Carnival sur le plan international.

Je veux rappeler que le Carnival a été conçu comme une extension de la réunion du Dubaï World

Cup, créée quelques années plus tôt.

En 2008, chacun a pu mesurer

à quel point le Carnival et la réunion du Dubaï World Cup étaient complémentaires : quatre vainqueurs (*)

du soir du World Cup avaient pris

part à des courses préparatoires durant le Carnival…

Le Carnival

a offert des perspectives nouvelles à certains

propriétaires qui, jusqu’à ce qu’on leur propose de venir courir à Dubaï, n’auraient jamais envisagé une expérience à l’international avec leurs chevaux.

Oui, le Carnival a apporté une nouvelle ouverture

pour les courses dans le monde. Comme

vous le savez, la famille Maktoum a toujours cru aux courses internationales et le développement

réussi du Carnival en

est un parfait témoignage.

Notre

meeting encourage l’imagination des propriétaires et des entraîneurs du monde entier et a permis de révéler au monde

des chevaux qui ne seraient peut-être restés

que des stars nationales.

L’Amérique du Sud en

est le parfait exemple. Parfois, elle avait

envoyé certains de ses chevaux

réussir aux Etats-Unis. Mais c’est vraiment à Dubaï

que le continent latino-américain a pu prouver

toute sa qualité

au plus haut niveau mondial, avec les succès d’Asiatic Boy, d’Honour Devil et de Cocoa Beach.

On

pourrait en dire autant de l’Afrique du Sud, qui a tant brillé lors de la réunion du Dubaï World Cup 2008, grâce à Jay Peg et à Sun Classique

qui ont confirmé

par la suite dans d’autres compétitions

internationales.

Le succès

du Dubaï International Racing Carnival n’aurait

jamais été possible sans le soutien des propriétaires, des entraîneurs et des jockeys de tous les grands pays de

courses.

Cette

année, nous avons le plaisir d’accueillir de

nouveaux participants. Nous les remercions sincèrement pour leur participation et leur souhaitons

toute la réussite possible.

Il nous

faut aussi remercier nos sponsors. Dans le monde

entier, les courses dépendent

de leur soutien et nous avons

la chance d’avoir construit des partenariats dans le temps avec certaines marques

dont la notoriété est mondiale.

Cette année, avec la participation de chevaux de tant de pays différents, les médias hippiques

de chaque pays ont offert une couverture fournie

et complète du Carnival. C’est une chose à laquelle nous sommes

très sensibles.

J’espère

que vous apprécierez le Dubaï International Racing Carnival 2009 autant que nous prenons

plaisir à donner aux courses internationales un niveau encore jamais atteint.

(*)

Honour Devil, Jay Peg, Sun Classique et Curlin.