Jour 5 – un blanc pour égayer la noirceur ambiante

Autres informations / 18.01.2009

Jour 5 – un blanc pour égayer la noirceur ambiante

Il fallait bien un trait

inhabituel pour faire « causer » Keeneland, et ce fut le cas vendredi, quand

passa le yearling #1832, déjà nommé White Prince. Inhabituel car ce yearling a

pour caractéristique d'être blanc, d'où le nom déjà attribué par anticipation.

Encore plus inhabituel car ce poulain est tout simplement le Top Price du jour

à 60.000$, toutes catégories confondues

Certes la couleur est

surprenante (il y a très peu de "blanc pur" dans la race pur-sang

anglais), mais le succès de ce poulain l'a été pour tous les observateurs. Le

vendeur, Rick Trontz, qui aime beaucoup l'Europe et la France, reconnaissait

lui-même : « Ce poulain est un beau cheval blanc qui a de l'os et de la

substance. Je suis ravi par le prix atteint dans ce marché, et il me semble que

s'il s'est vendu ainsi, c'est uniquement grâce à sa couleur ». Ces déclarations

lucides et réalistes de « grand Rick » s'expliquent : ce poulain est par un

vieil étalon sans relief, Devil His Due (Devil's Bag), et ses trois premières

générations sont totalement vides, avec deux gagnants de très faible qualité

sous la première mère. Bref, ce yearling ne pouvait en aucun cas prétendre à

faire le Top d'une journée à Keeneland, si ce n'est qu'il est blanc ! C'est ce

qu'a exprimé avec diplomatie Rick Trontz qui vendait pour le compte de

l'heureux éleveur, Warren Rosenthal.

Hormis cette actualité

blanche, le sombre d'un marché baissier s'est évidemment poursuivi en ces

derniers jours de ventes. La baisse se stabilise autour de 46%. Les yearlings

se vendent toujours mieux que les juments, puisqu'ils réalisent encore les deux

premiers prix dans cette vacation. Et, point positif, on note 79% de sujets

vendus, ce qui est une excellente statistique qui démontre que les vendeurs se

sont adaptés aux nouvelles références basses du marché