Kara jack préserve son invincibilité sur le steeple

Autres informations / 08.01.2009

Kara jack préserve son invincibilité sur le steeple

Cheval estimé par son entraîneur Jacques Ortet, Kara Jack

(Lost World) a fait forte

impression en remportant sans coup férir le Prix Guillaume de Pracomtal, un steeple-chase pour 5ans. Il est ainsi

resté invaincu en trois sorties sur les

gros obstacles de Pau. Rapidement aux avant-postes, le partenaire de Christophe Pieux a contrôlé sûrement l’épreuve, repartant

facilement sur le plat pour gagner avec une marge importante, que ne

traduisent pas vraiment les deux longueurs

et demie affichées

à l’arrivée. Longtemps à l’arrière-garde, Tsavo Ouest (Sendawar) a donné l’impression de pouvoir inquiéter Kara Jack à la douve, mais n’a rien pu faire sur le plat contre son rival. Le protégé

de Didier Guillemin a néanmoins réalisé d’excellents débuts sur le steeple, en sautant de

plaisante façon. Petite fille de

l’excellente Frappeuse (Sissoo),

Sissi de la Vega (Marathon) s’est octroyée une honorable troisième place.

De plus en plus impressionnant, Kara Jack a su

préserver son invincibilité, en steeple, Christophe Pieux pouvant se relever

dans les cents derniers mètres... Venu rapidement en première ligne, au centre

de la piste, le grandissime favori a longtemps été accompagné par Gianilino,

Calling Home et Quelbec Deurie, alors que Tsavo Ouest, débutant sur les

"gros", attendait son heure en léger retrait. Kara Jack accélérait en

progression après la réception du mur en pierre, instant choisi par Nathalie Dessouter

pour demander à son partenaire, Tsavo Ouest, de progresser. Sissi de la Vega

restait au contact et ce trio abordait la dernière ligne droite détaché. Kara

Jack franchissait en tête l'ultime difficulté, n'étant jamais inquiété, sur le

plat, par la belle fin de course de Tsavo Ouest. Sissi de la Vega avait franchi

la dernière haie à la hanche de son voisin de box, mais elle allait légèrement

marquer le pas, sur le plat, devant se contenter du second accessit devant

Madou Kerfellec, courageux, en dedans, et Lord of Gold qui a conclu

honorablement, en venant des derniers rangs.