Les chevaux du carnival

Autres informations / 17.01.2009

Les chevaux du carnival

Au tout commencement du

meeting de Dubaï, le Carnival, il est instructif de voir les forces en

présence, tant françaises qu’européennes.

Dix-neuf français se sont

établis à Dubaï pour le Carnival. Comme en 2008, Pascal Bary a engagé un nombre

important de pensionnaires : six chevaux, tous d’origine brésilienne, vont

courir pour le professionnel cantilien. Parmi lesquels on peut retenir Gloria

de Campeao (Impression) deuxième de Groupe 2 à Nad Al Sheba l’hiver dernier et

qui a ouvert le bal, jeudi, dans le Maktoum Challenge Round 1

(Gr3) en prenant la cinquième

place. On note également la présence de Sarissa (Music Prospector), séduisante

lors du précédant meeting sur les courtes distances. Carole Dufrêche avait

prévenu que Vertigineux (Nombre Premier) serait du voyage à Dubaï et, en effet,

le cheval est bien sur place. Ce double gagnant de Groupe 3 a le profil pour

réaliser de belles choses dans le Golfe. La ? JDG Rising Star ? Class

Attraction (Act One), une pensionnaire de John Hammond, évolue en progrès et

n’a pas encore dévoilé tout son potentiel. Particularité originale, sur les

dix-neuf chevaux français déclarés comme tels, trois sont entraînés à

l’étranger. Il s’agit d’Echoes Rock (Tiger Hill), de Salden Licht (Fantastic

Light) – tous deux entraînés par Lenka Horakova – et de Bucintoro (Galileo),

sous la coupe de l’entraîneur grec Christos Theodorakis. Ces trois chevaux ont

été achetés par des professionnels étrangers, à la vente de l’Arc et étaient

qualifiés pour le Carnival de Dubaï. Leurs nouveaux entourages ont cédé à la

tentation, à moins qu’ils n’aient procédé aux achats spécifiquement pour

l’expérience dubaïote.