Les ventes magic millions rattrappées par la « norme » mondiale

Autres informations / 10.01.2009

Les ventes magic millions rattrappées par la « norme » mondiale

Alors que la première journée des ventes Conrad Jupiter Magic Millions avait débuté,

mercredi, sur les chapeaux de roues

(prix moyen stable à +0,4% et chiffre d’affaires en hausse de 60%), les

jours 2 et 3, jeudi et vendredi, ont

ramené la vente australienne dans la traîne normale

actuelle. Après trois jours de ventes, le chiffre d’affaires signe un -24,4% tandis que le prix moyen se défend relativement bien, à -11,8%. Si on ajoute

que le taux d’invendus ne s’élève qu’à 21% (17% en 2008), le bilan provisoire

reste convenable.

Les tops des jours 2 et 3 se sont élevés

respectivement à 620.000$AUS (320.000€) et 1,2 M$AUS (620.000€). Le premier a été établi par un fils de Redoute’s Choice (Danehill) et le second

par un fils de… Redoute’s Choice. Au jour 3, un seul lot a dépassé la barre du

million de dollars australiens. L’enchère suivante s’est fixée pour un fils d’Encosta de Lago (Fairy King) à 750.000$AUS (387.000€). C’est

devenu un classique en Australie : les

enchères vedettes se disputent autour de produits des deux étalons précités.

Des achats européens

Parmi les acheteurs européens, il faut citer les

activités de BBA Ireland (trois yearlings

pour 470.000$AUS / 242.000€),

Blandford Bloodstock (deux poulains pour

540.000$AUS / 279.000€) et de Grant Pritchard-Gordon (deux pouliches pour 320.000$AUS / 165.000€).