Maroni gagne son ticket pour la « riviera »

Autres informations / 17.01.2009

Maroni gagne son ticket pour la « riviera »

En s’imposant dans le Prix

d’Enghien sur 2.000 mètres, Maroni (Oasis Dream) a remporté son billet pour le

Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur (L, le 08/02). Il a repoussé les assauts

d’Aornos (Dashing Blade), qui s’est montré irréprochable. Wait and See

(Montjeu), sixième du Prix de Diane (Gr1) 2008, a fait une rentrée propre, sans

inquiéter les deux premiers. Song of Tiger (Tiger Hill) a tenté de revenir en

pleine piste, mais n’a pu se révéler dangereux. Il a terminé à la septième place.

Un peu surpris par le succès

du cheval de Michel Perret, Guy Petit, qui s’occupe des intérêts du

propriétaire a confié :

« Je ne m’attendais pas à

cette victoire car il avait besoin de courir. Apparemment, la P.S.F. lui

convient. Désormais, il n’a pas le choix des engagements. Il ira donc sur le

Grand Prix de la Riviera (L). » Quatrième de Listed à MarseilleBorély, Maroni a

souvent bien couru dans des courses à conditions d’un bon niveau. Pour cette

semi-rentrée, il était déjà prêt et l’a montré. Son dauphin, Aornos, a été très

courageux, menaçant Maroni jusqu’au bout. David Smaga, son entraîneur a déclaré

: « Dans la phase finale, il y a eu les deux premiers et les autres. Il n’a

jamais réussi à accrocher Maroni, à qui il rendait trois kilos et demi. Il devrait

courir le Grand Prix du Conseil Général des Alpes Maritimes (L, le 21/02). »

Les deux premiers de ce Prix d’Enghien ont donc rendez-vous avec les deux plus

belles épreuves du meeting de plat de la Côte d’Azur, pour lesquelles ils

viennent de poser leurs jalons.

 

Aux origines de Maroni

Le mentor de Maroni, François

Rohaut, l'a acheté 34.000€ aux ventes Arqana d’octobre 2006, à Deauville. Son

origine est particulièrement séduisante. De fait, sa mère, Miss Chryss (Indian

Ridge), est placée de Groupe 3 aux Etats-Unis et l’une de ses arrières

grands-mères, Bahamian (Mill Reef), avait tenté sa chance face aux mâles dans

le Derby d’Epsom (Gr1), concluant cinquième. Par la suite, elle a produit

Wemyss Bight (Dancing Brave) gagnante des Oaks d’Irlande (Gr1)