Mercelino remporte le prix camille dubosq

Autres informations / 31.01.2009

Mercelino remporte le prix camille dubosq

Vendredi 30 janvier, Pau. En

2003, Mercelin (Passing Sale) s’impose dans le Prix Camille Dubosq (L). Six ans

plus tard, son jeune frère Mercelino (Passing Sale) gagne cette Grande Course

de Haies des 4ans, avec de la marge alors qu’il découvrait l’hippodrome de Pau.

Autre constante familiale :

la régularité. En effet, en dix sorties, Mercelino compte désormais quatre

victoires et quatre places alors que Mercelin a gagné seize courses pour trente

sept-sorties.

Grand espoir de l’écurie

Ortet en début de meeting, Rolino d’Airy (Trempolino) a déçu, une nouvelle

fois. Placé à l’arrière-garde en début de course, il s’est rapproché devant les

tribunes, mais n’a rien pu faire sur le plat, terminant cinquième. On aurait

aimé revoir Al Co (Dom Alco), tant sa victoire dans le Prix Joseph de

Gontaut-Biron avait été plaisante. Malheureusement, le protégé d’Emmanuel

Clayeux a été déclaré forfait.

Vite en tête, en galopant à

l’extérieur de la piste, dans le bon terrain, Mercelino a toujours maîtrisé la

course alors qu’un à un, ses rivaux lâchaient prise, tel Vinseremo (Nayef) qui

était arrêté au dernier passage en face. Imperturbable, le partenaire de Jérôme

Guiheneuf accélérait franchement dans le dernier tournant, mettant un uppercut

à ses adversaires. Il passait le poteau avec six grandes longueurs d’avance sur

Durian (Vettori). Jérôme Guiheneuf, cavalier du vainqueur, a confié: « A

Cagnes, il avait fait grosse impression. Son frère Mercelin (Passing Sale)

n’allait pas dans ce terrain à 3ans, ce qui n’est pas son cas. Je le pense

encore tendre pour Auteuil mais, à l’automne, cela devrait aller. »

Durian, pour qui l’on

craignait le terrain lourd, s’en est très bien sorti. De plus, son jockey Ervan

Chazelle n’a pas été dur avec lui. Durian est donc, sans nul doute, un cheval

d’avenir. Concurrent perfectible également, Wynross (Evening World) a fait une

faute dans le dernier tournant, puis à la dernière haie alors qu’il avait des

ressources. Son parcours est encourageant puisqu’il est néanmoins troisième.

Courageux, Rushwell (Shaanmer) a conclu quatrième, mais a paru encore tendre.

 

 

 

Le meilleur à Cagnes et… à

Pau

Vainqueur du Prix André

Massena (L) à Cagnes, Mercelin est le vrai prince de l’hiver puisqu’il a enlevé

l’épreuve équivalente à Pau, le Prix Camille Dubosq. Serge Foucher, son mentor,

a déclaré: « Mercelin n’a pas soufflé après la course et tout s’est très bien

passé. Vous devriez le revoir le 22 février à Angers dans un steeple pour 4ans

[Prix Metatero, ndlr]. » C’est donc sur les gros obstacles, et dans une

discipline où il n’a pas encore vaincu, que nous allons revoir Mercelino.