Nivitt crée la surprise

Autres informations / 03.01.2009

Nivitt crée la surprise

Le Prix Renaud du Vivier (L) sur 4.600m

est la dernière étape avant le Grand Prix de Pau (Gr3) pour les bons steeple-chasers palois. Le doublé a

d’ailleurs été accompli en 2007 et en 2008 avec respectivement, Escort Boy (Dare and Go) et Étoile d’Ainay

(Dom Alco). C’est donc une

épreuve d’importance qu’a remporté Nivitt (Port Lyautey), à la surprise générale. Beaucoup

d’observateurs s’attendaient à un

succès d’Un Nononito (Nononito), qui s’était montré plaisant dans le Grand

Steeple-Chase de Bordeaux

(L) en concluant deuxième.

Ajoutez à cela qu’il avait enlevé

le Prix Congress (Gr2) en 2005 et qu’il était estimé par Guillaume Macaire, son précédent entraîneur, cela en faisait un favori logique. Malheureusement, le protégé de Jacques Ortet n’a pu se montrer à son

avantage, cédant complètement dans

les cent derniers mètres.

Très patient durant la course,

Nivitt s’est montré courageux

pour aller chercher sur le plat Quaska d’Airy (Cachet Noir), qui avait pris nettement le meilleur sur Un Nononito, une fois la dernière haie franchie. Nivitt a donc ajouté un troisième

succès palois à son palmarès et est brillamment

monté de catégorie après avoir fourbi ses armes dans de bonnes épreuves à conditions.

Jean-Pierre

Totain, son mentor, qui dispose de bonnes

cartouches durant ce meeting palois

2008/2009, a déclaré après la course : « Nivitt était bien, il est très bon et fait toujours sa valeur à Pau. Souvent

malheureux, ce cheval régulier

a battu de bons chevaux

ici. Il ne courra pas le

Grand Prix mais ira sur le Prix Gaston Phœbus (L). » Le

doublé "Renaud du Vivier-Grand Prix" ne sera donc pas

accompli cette année, puisque Nivitt évitera la grande épreuve après avoir fait une vraie course ce vendredi.

Bon

cheval de gros handicaps, Désir Royal (Sleeping Car) a réussi à prendre la troisième place

dans les derniers mètres, après le naufrage d’Un

Nononito. Les deux pensionnaires de

Guy Cherel, Green Castle (Green Tune) et Objectif Spécial (Ungaro) ont déçu. Le premier n’est jamais rentré dans la course et a été arrêté avant même de sortir

de la piste en huit, devant le talus. Le second est tombé au gros open ditch. Un Nononito

est aussi à ranger parmi les déceptions.

Il paraissait aller facilement au bout

de la ligne d’en face, mais n’a pu fournir sa valeur. Comme le dit la formule consacrée : sa

performance est trop mauvaise pour être exacte.

Rendez-vous le 17 janvier pour l’épreuve-phare du meeting du

Pont-Long pour les steeplechasers.