Les partants 2009

Autres informations / 08.02.2009

Les partants 2009

PRIX DE LA CALIFORNIE

Little Dreams

(Della Francesca & Little

Anchor par Kendor)

Arqana, Deauv, août 2007,

20.000€,

vendu par le Haras d’Omméel à

M.A.B. Agency

Little Dreams est un achat

plus que judicieux. En neuf sorties, il a gagné à quatre reprises et s’est

placé cinq fois. Deuxième du Prix des Rêves d’Or (L) cet été à Vichy (en étant

assez malheureux), ce pensionnaire de Frédéric Rossi a brisé la glace dans les

Listeds en s’imposant dans le Prix Delahante (L). Polyvalent, il s’adapte à

tous les terrains, mais découvrira la piste en sable fibré, ce qui reste un

point d’interrogation le concernant. Signalons qu’il est le premier produit de

Della Francesca (Danzig) à enlever sa Listed en France.

Coubiza (Fasliyev &

Catalane par Septième Ciel)

Invaincu en deux courses, une

à Bordeaux et l’autre à Cagnes, le jour de l’ouverture du meeting cagnois,

Coubiza (Fasliyev) est un concurrent à suivre. Fils de Fasliyev (Nureyev)

vainqueur du Prix Morny (Gr1) en 1999, Coubiza a beaucoup de vitesse dans son

pedigree. C’est en effet un arrière petit-fils de Maximova (Green Dancer) et

Sigy (Habitat), deux juments qui ont brillé sur les courtes distances.

Broken In Light

(Divine Light & Broken

Innate par Broken Hearted)

Broken In Light répète toutes

ses courses. Elevé par son entraîneur, Thierry Larrivière, qui était déjà le

mentor de sa mère Broken Innate, une gagnante de quinté, Broken In Light est

très estimé. Il a remporté la course préparatoire, le Prix Joseph Collignon. En

plein essor actuellement et très à l’aise sur la Polytrack, il peut profiter de

la forme de l’écurie pour remporter sa Listed.

Polarix

(Linamix & Freezing par

Bering)

Acheté à réclamer pour

34.017€ le 1er octobre, Polarix n’a cessé d’apporter des satisfactions à son

entourage dans de petites courses à conditions. Deuxième du Prix Joseph

Collignon (A) à l’issue d’une belle fin de course, Polarix est sur la montante

et peut causer une surprise dans cette Listed. Malgré son origine  Linamix (Mendez) et une fille de Freezing

(Bering)  il s’adapte à toutes sortes de

terrain. Le mile est sa meilleure distance

Shanna Béré

(Trempolino & Shadeed

Vallée par Shadeed)

Après avoir débuté sa

carrière chez Christiane Head Maarek, Shanna Béré (Trempolino) a été acquise à

Chantilly dans le Prix de la Table d’Apremont par Didier Prod’homme pour

33.233€.

Depuis, la fille de

Trempolino (Sharpen Up) n’a jamais déçu. Plaisante lauréate du Prix de Vence (D),

elle peut surprendre dans cette Listed, comme son mentor le pense : « Elle se

comporte très bien à l’entraînement, nous avons donc choisi de la courir, nous

a déclaré son entraîneur. Je la préfère en bon terrain. Elle aime bien aller

devant, à son rythme. Par ailleurs et d’une manière générale, le lot est assez

ouvert. »

Côtes d’Armor

(Numerous & Macotte par

Nicolotte) Arqana, nov 2008, 47.000€, vendue par H.-A. Pantall à F.B.A.

Deuxième du Prix des

Sablonnets (L) sur le mile nantais, en terrain souple, Côtes d’Armor n’a pas

affiché la même forme lors de ses deux sorties sur la P.S.F. cagnoise où elle a

été très nettement battue. Côtes d’Armor est une fille de Numerous (Mr

Prospector), vendu en Arabie Saoudite et père de la bonne Belle Allure,

gagnante du Prix Vanteaux (Gr3).

Kokawango

(Okawango & Matakana par

Green Tune)

Lauréat du Prix de Malmaison (B),

la première course

« B » de la saison pour les

2ans, Kokawango a remporté pour ses débuts sur le sable la dernière « B » de

l’année dans le Prix Chingacgook. A cette occasion, il devançait le bon War

Power (Pulpit). Alors qu’on pensait qu’il avait fini de progresser, cette

performance a prouvé le contraire. Selon son jockey, il avait besoin de courir

dans le Prix Joseph Collignon, et devrait donc courir en gros progrès.

Polyvalent, Kokawango va sur toutes les surfaces et est à son aise de 1.200m à

1.600m.

GRAND PRIX DE LA RIVIERA

CÔTE-D’AZUR

CHOPASTAIR OU « PAPY FAIT DE

LA RÉSISTANCE »

Le Grand Prix de la Riviera

Côte-d’Azur (L) rassemble le nombre important de treize partants, de 4ans à

8ans, dont trois européens (deux allemands et un italien). La succession de

Gris de Gris (Slickly) est ouverte et les Français auront amplement leur mot à

dire avec, en figure de proue pour conduire la délégation tricolore, Chopastair

(Astair), double gagnant de Gr3 et deuxième de l’édition 2006.

Cependant, pour barrer la

route à Chopastair, la ligne du Prix du Docteur Gazagnaire se mon trera très

compétitive. Le 12 janvier, Silver      Point

(Commands) a pris la première place devant Ménestrol (Dyhim Diamond) et la

régulière Daly Daly (Medaaly). Ce podium représente une référence pour

déchiffrer la belle épreuve.

 

Les dernières déclarations

Thierry Lemer, entraîneur de

Chopastair :

« Papy fait de la résistance

et on n’aime pas voir vieillir les chevaux que l’on aime bien [Chopastair a

8ans, ndlr]. Cependant, il a un très bon moral et c’est l’essentiel. Il pos sède

une bonne chance au regard du rating qui lui a été octroyé, le plus gros de

l’épreuve. De plus, il apprécie la

P.S.F. et a terminé deuxième

en 2006 de cette épreuve.»

 

Didier Prod’homme, entraîneur

de Ménestrol :

« C’est un cheval qui a

beaucoup de cœur. Il a tout fait dans sa carrière [sur beaucoup d’hippodromes

et différents terrains, ndlr]. La dernière fois, il a très bien gagné. Il est

en forme. Il y a trois ans, dans la même épreuve, il avait été malheureux,

enfermé au moment opportun. Les deux années suivantes, il n’a pas couru à cause

de quelques petits problèmes. »

 

Peter Hirschberger,

entraîneur de Mharadono :

« Mharadono est en forme.

Tout va bien. De plus, c’est un cheval assez facile à monter. Ses dernières

victoires ont été acquises très facilement. L’an passé, après son succès de

début d’année au niveau Listed à Cologne, tout ne s’est pas passé comme on le

souhaitait. Le déroulement des courses a souvent joué en sa défaveur. Ce

n’était en tout cas pas une question de moral. Cette fois-ci, nous avons hérité

d’un bon numéro dans les stalles de départ [le 4, ndlr], et son jockey pourra

adopter la tactique de course qu’il veut. Mharadono peut aller devant, tout

comme attendre derrière les leaders. S’il court très bien, une participation à

d’autres Grands Prix sur piste en sable est envisageable. »

Silver Point, troisième l’an

dernier, est en bonne forme au regard de sa dernière performance. La forme de

Ménestrol n’est pas non plus à démontrer. Sur ses quatre dernières sorties, il

a enregistré trois victoires pour une deuxième place, celle obtenue derrière

Silver Point. Depuis le Prix du Docteur Gazagnaire, Ménestrol a recouru et

s’est imposé avec assurance devant Beau Vengerov (Danehill), un pensionnaire de

David Smaga, qu’il retrouvera. Le 26 janvier, Ménestrol retrouvait aussi Pedra

Pompas (Mark of Esteem), quatrième du Prix du Docteur Gazagnaire. Il le

devançait alors de trois longueurs, le cheval italien ter minant troisième.

Depuis qu’elle a quitté les

épreuves de handicap, Daly Daly s’est toujours montrée régulière et performante

dans les épreuves de Listed et même de Gr3, en région comme à Paris (3e du Prix

Altipan (L), à Saint-Cloud, en avril 2008).

 

La délégation allemande

Mharadono (Sharp Prod) et

Monolithos (Kornado) représenteront respectivement l’entraînement allemand de

Peter Hirschberger et Reinhard Ording. Mharadono se présentera pour la première

fois au départ d’une épreuve en dehors de ses frontières, ce qui n’est pas le

cas de Monolithos, déjà vu à Deauville. Mharadono n’a pas gagné depuis avril

2008, mais il a tout de même à son actif deux victoires de Listed et autant au

niveau Gr3. Pour sa part, Monolithos reste sur une deuxième place à sept

longueurs de Mharadono, dans une course qui ne réunissait que quatre partants.