Mayfair kachgaï, ou le doux souvenir de terre à terre

Autres informations / 07.02.2009

Mayfair kachgaï, ou le doux souvenir de terre à terre

Nad El Sheba (Dubaï). La

famille Devin est intimement liée à Dubaï. On se souvient encore de la

fantastique victoire de Terre à Terre (Kaldounévées) dans le Dubaï Duty Free

(Gr1) en 2002. Vendredi soir, la famille Devin a pu de nouveau gouter l’ivresse

de la victoire à Nad al Sheba, grâce à Kachgaï, le propre frère de Terre à

Terre !

Pourtant, on ne donnait pas

cher des chances de Kachgaï, que ce soit avant le départ ou à l’ouverture des

stalles. Quand tous les concurrents se sont élancés, Kachgaï est parti

mollement. Son jockey a alors replongé en dedans, regagnant peu à peu du

terrain. Dans la ligne droite, comme dans toutes les belles histoires, tout

s’est ouvert et

KACHGAÏ A JAILLI POUR

L’EMPORTER AVEC TALENT

Placé sous la responsabilité

de Luis UrbanoGrajales à Dubaï, Kachgaï a permis à ce dernier de remporter son

premier succès à Nad al Sheba.

« Une victoire pour mon

troisième partant, c’est plutôt pas mal, nous disait Luis Urbano, joint par

téléphone après la course. Cette victoire fait du bien, après la perte de

Bertranicus. Lors de sa dernière course à Dubaï, le cheval a été malheureux,

ayant un parcours en troisième épaisseur. Cette fois, avec le numéro 14 dans les

stalles, nous avions choisi

de plonger en dedans dès le début. Le cheval est parti un peu mollement et son

jockey, José Martinez [un jockey espagnol, ndlr], qui le monte également le

matin, s’en est très bien servi. En fonction de la pénalisation qu’aura Kachgaï

sur cette victoire, il pourra courir un autre handicap le 26 février. »

Les Français étaient

doublement représentés dans cette course, avec également Vertigineux (Nombre

Premier). Monté à mipeloton, à l’extérieur, mais à l’abri, le pensionnaire de

Carole Dufrêche a mis un peu de temps à changer de jambes dans la ligne droite,

avant de très bien terminer, pour venir se classer troisième. Sa performance

est très bonne, d’autant qu’il portait le plus gros poids de la course. Son

entraîneur, contactée après la course, nous a déclaré :

« Nous sommes très content de

ce résultat. Le gagnant avait l’avantage d’avoir déjà couru à Dubaï, et

Vertigineux avait certainement besoin d’une course. Il pourrait être revu le 26

février dans un Gr3 à Dubaï. »