Pas de miracle à tattersalls

Autres informations / 06.02.2009

Pas de miracle à tattersalls

La dixième édition de la

vente de février de Tattersalls a eu lieu hier, jeudi 5 février, à partir de

10h30. Comme la plupart des autres ventes d’hiver, elle avait diminué son offre

et proposait quelque 70 lots de moins que l’an dernier. Et les prix ont

considérablement diminué, tout comme le nombre de chevaux vendus. Les chiffres

parlent d’eux-mêmes. Pourtant, Edmond Mahony, Président de ces ventes se

voulait optimiste et surtout réaliste, commentant : « Au regard du climat

économique actuel, nous avons dû réduire notre offre de chevaux à vendre. En

plus, nous avons des conditions climatiques difficiles, comme le montre le

nombre d’étalons qui n’ont pu participer au défilé. Malgré cela, il y avait une

population internationale lors de ces ventes. Nous avons vendu des chevaux au

Kazakhstan, en Libye, ou encore en Arabie Saoudite, en plus des autres marchés

habituels. La demande reste prudente et nous sommes réalistes dans nos

attentes, car le marché est en train de s’ajuster aux conditions économiques. »