Rubi ball tombe, line avril s’envole

Autres informations / 16.02.2009

Rubi ball tombe, line avril s’envole

Le Prix Antoine de Palaminy

(L) a été riche en rebondissements. Si bien que Rubi Ball (Network), l’un des

espoirs chez les 4ans en steeple cette année, est tombé à l’ultime obstacle. Sa

compagne d’entraînement, Line Avril (Lost World) en a profité pour s’imposer,

somme toute avec de la marge et Jacques Ortet s’est du même fait octroyé son

seizième titre dans l’épreuve.

Rubi Ball n’a pu suivre les traces

de ses glorieux aînés dans le Prix Antoine de Palaminy (L). Comme Neptune

Collonges (Dom Alco), vainqueur en 2005, il arrivait invaincu à Pau en trois

sorties sur cet officieux grand steeple des 4ans palois. Comme Granit Jack

(Glaieul), lauréat en 2006, il restait donc sur trois victoires consécutives au

Pont-Long. Neptune Collonges, le plus beau vainqueur de cette épreuve, Granit

Jack, ensuite 2e du Novices’ Hurdle (Gr1) à Cheltenham, ne formeront pas un

formidable triptyque avec Rubi Ball pour leur entraîneur, le maître de Pau :

Jacques Ortet. Rubi Ball, parti pour la victoire, s’est mal réceptionné au saut

du dernier obstacle, l’ultime obstacle… Pourtant, une fois encore, il semblait

dominer la situation même si sa compagne d’entraînement lui donnait vivement la

réplique. Line Avril (Lost World), délaissée par les parieurs, était un sérieux

espoir pour son mentor. Sur les deux représentants de Jacques Ortet, elle

occupait la deuxième place dans le choix de leur entraîneur, qui déclarait même

avant la course qu’elle pourrait sérieusement inquiéter Rubi Ball. Mais la

course en a voulu autrement et Line Avril s’est envolée cueillir le Prix

Antoine de Palaminy.

 

Rubi Ball n’est pas

condamnable

Bien sûr il est toujours

décevant de voir échouer de si peu un cheval invaincu, favori et si talentueux.

Bien sûr la course fait sa loi et tout le monde connaît les règles du jeu. Mais

l’échec de Rubi Ball dans ce qui a été son objectif depuis le début du meeting

n’entame en rien l’estime que lui porte son entraîneur. Jacques Ortet a déclaré

qu’il l’emmènerait à Auteuil pour disputer le Prix Duc d’Anjou (Gr3), dans un

premier temps en préparation au Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), la grande finale

pour les 4ans.

Rubi Ball possède la classe

pour affronter les meilleurs de sa génération à Paris. Sans conteste, il était

encore le meilleur ce dimanche, mais Line Avril l’a relayé dans le cercle des

vainqueurs.

 

Une « Line » en chasse une

autre

Jacques Ortet aurait pu réaliser

le doublé dans ce Prix Antoine de Palaminy avec sur le podium et dans cet ordre

: Rubi Ball, puis Line Avril. Mais la chute de Rubi Ball a permis à Line Avril

de remporter un très facile succès malgré le très bon retour de Futio

(Kapgarde). « Line Avril est une très bonne jument. Elle est très régulière, a

déclaré son jockey, Davy Lesot. Je me suis fait plaisir aujourd’hui. Je pense

que Rubi Ball était au-dessus de nous, mais il s’est écrasé sur le saut de la

dernière haie et nous en avons profité pour filer. »

Comme à son habitude, Rubi

Ball, muni d’œillères australiennes, prend les devants et assure un train

régulier à la course. Il est suivi de sa compagne d’entraînement Line Avril qui

évolue au côté de Droit Eau But et de Romance Turgot. Rosignol Collonges évolue

en cinquième position ou sixième position. Tékila de l’Orme progresse dans la

seconde partie du peloton. Rapidement, Rubi Ball prend ses distances en

compagnie de Droit Eau But. Line Avril est en troisième position devant

Marescsou et Romance Turgot. Rosignol Collonges patiente encore, tout comme

Futio, placé un peu plus loin. Rubi Ball et Droit Eau But sont finalement

rejoints avant d’aborder la rivière des tribunes. Line Avril progresse

facilement et Futio patiente. Les places n’évoluent guère. Dans le dernier

tournant, Lina Avril plonge à la corde, Rubi Ball repart après avoir demandé un

bol d’air. Futio se rapproche. Au saut du dernier obstacle, Rubi Ball chute à

la réception alors qu’il semblait encore en mesure de l’emporter devant sa

compagne d’entraînement, Line Avril, qui file vers une facile victoire. Futio

refait énormément de terrain sur le plat et termine à une bonne deuxième place

sans être inquiété par Tékila de l’Orme.

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.