Maroni ne manque pas son bon engagement

Autres informations / 01.03.2009

Maroni ne manque pas son bon engagement

TOULOUSE, Samedi 28 février

Au départ du Prix du Grand

Fenetra, Maroni (Oasis Dream) possédait plusieurs bons points à mettre à son

compte. D’une part, il avait participé au meeting de Cagnes et donc était déjà

en forme, il recevait du poids de ses adversaires les plus titrés et, surtout,

c’est un cheval de qualité. Il n’en a pas fallu plus pour qu’il s’impose avec

de la marge devant Karouk (Victory Note), Zamorano (Zamindar) et le très bon

Assafair (Chargé d’Affaires).

Désormais, la logique

voudrait que Maroni dispute le Vase d’Argent (L – le 24 avril), sur ce parcours

et qui est support d’étape au Défi du Galop. Mais, rien n’est encore décidé,

comme l’expliquait François Rohaut, entraîneur du lauréat :

« Pour le moment, rien n’est

décidé. Nous allons voir. C’est un cheval de qualité, qui avait l’avantage

d’avoir couru à Cagnes et de recevoir du poids. Cela fait beaucoup de choses.

Nous l’avons toujours monté de cette manière, près de la tête, et, ici,

Textolie a fait un peu de train, ce qui a été bien pour lui. » A propos des

origines de Maroni, il s’agit d’un fils de la bonne Miss Chryss (Indian Ridge),

entraînée par Pacal Bary et lauréate du Prix des Lilas (L) en 1999 avant d’être

exportée aux Etats-Unis.

Derrière Maroni, il fallait

avoir les jumelles braqué sur Assafair. Parmi les meilleurs 4ans du Sud-Ouest,

le pensionnaire de Carole Dufrèche a été pris de vitesse au moment du démarrage

avant de revenir bien finir. Pas revu depuis le 3 décembre, il va progresser

sur cette sortie et devrait prochainement se remontrer sous son meilleur jour