Pierre rives : « ce résultat est une très grande joie »

Autres informations / 11.03.2009

Pierre rives : « ce résultat est une très grande joie »

DAVID NICHOLSON MARES’ HURDLE

JDG.- Vous êtes l’éleveur de

Quevega, quelle est son histoire ?

Pierre Rives - Sa mère Vega

IV (Cap Martin), qui fut entraînée par Marc Boudot, était une bonne jument de

course. Elle n’a débuté qu’à 5ans et a réalisé sa meilleure année à l’âge de

9ans. Elle a alors remporté trois courses dont les Grands Steeple de Vittel et

d’Aix-les- Bains, avant de connaître des problèmes de jambes à sa quatrième

sortie de l’année qui fut la dernière de sa carrière. Au haras, elle est une

très bonne poulinière. Tout  d’abord  parce 

qu’elle  était  pleine 

à  chaque  fois, puis 

par  la  qualité 

de  se  produits. 

Son  troisième, Monvega  (Gold 

And  Steel)  gagna 

en  débutant  à Auteuil avant de connaître des soucis.

C’est un poulain qui s’annonçait très bon. Quevega est le cinquième pro- duit

de la mère, qui est à nouveau pleine de Robin des Champs.  La 

propre  sœur  de 

Quevega,  Sivega,  est actuellement au pré-entraînement mais ne

tardera pas à rejoindre mon élevage.

Est-ce votre plus belle

victoire ?

Sa troisième place acquise l’an

passé à Auteuil dans le Prix  Alain  du 

Breil  (Gr1)  m’avait 

apporté  une  grande satisfaction.  N’ayant 

pas  pu  assister 

à  la  course 

de mardi,  dans  cet 

atmosphère  impressionnante,  j’ai 

du mal à comparer les deux courses, mais elles m’ont pro- curé l’une

comme l’autre de très grandes joies.