Un œil français à calder

Autres informations / 05.03.2009

Un œil français à calder

Jean-Claude Rouget était

présent ce mardi en Floride. Il se rendait d’ailleurs pour la première fois à cette

vente. « Les chevaux effectuent leur travail sur deux cents ou quatre cents

mètres, chrono, avec des œillères ! C’est un effort violent pour des 2ans. Ils

réalisent un bout très vite sur une surface qui n’est pas forcément adéquate.

En France, les canters se font sur huit cents mètres et sur le gazon, cela n’a

donc rien à voir. Ces 2ans sont très « fit » à cette époque de l’année. Il y a

d’ailleurs eu beaucoup d’absents… Certains ne tiennent pas le choc. »

Les premiers galops ont été

effectués le 27 février et filmés pour permettre aux potentiels acheteurs de les

visionner avant l’ouverture de la vente.

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.