Low cost, oui. low service, non !

Autres informations / 07.05.2009

Low cost, oui. low service, non !

Jour de Galop. – La nouvelle

vente de yearlings de Goffs le 23 octobre sera bâtie sur des modalités

différentes, qui lui ont valu l’adjectif de low cost du fait d’un coût moindre

pour les vendeurs. Qu’en pensez-vous ?

Eric Hoyeau. – La position

d’Arqana est claire et nette : Arqana n’entend pas suivre l’exemple irlandais,

quelle que soit la vente concernée pour les raisons suivantes :

En termes d’image, nous

jugeons que le fait de créer ainsi une catégorie de vente à part n’est pas un

service à rendre aux vendeurs. Une telle vente sera nécessairement perçue comme

une vente "au rabais" ; or notre métier consiste à valoriser

intelligemment un catalogue. Cette initiative tend à "paupériser"

l’offre auprès des acheteurs, et cette dégradation nous semble incompatible

avec la nécessaire qualité qu’incarne tout pur-sang ;

En terme de service, nous ne

souhaitons en aucun cas dégrader la qualité de nos prestations, même sur les

plus petites vacations. Or Arqana assure deux missions essentielles vis-à-vis

des vendeurs qui lui font confiance : d’abord, l’une des raisons d’être d’une

agence de ventes est de garantir le paiement au vendeur ; nous ne concevons pas

de transférer ce risque et cette responsabilité aux vendeurs qui n’ont pas les

moyens de l’assumer ; ensuite, qu’il s’agisse de sujets de valeur ou pas,

l’autre mission essentielle d’une compagnie de ventes est d’attirer un maximum

d’acheteurs parmi ceux susceptibles d’être intéressés par un catalogue ; les

"petites" ventes ont particulièrement besoin d’être promues pour que

les chevaux se vendent.

 

Cette initiative irlandaise

vous semble donc inappropriée en regard de la politique que poursuit Arqana en

France ?

Nos frais d’inscription

prennent déjà en compte les écarts de valeur moyenne d’une vente à l’autre.

Revisiter le modèle économique, au-delà de cet ajustement sur les frais

d’inscription, c’est remettre complètement en question la proposition de

services d’une agence de ventes, ce qui n’est pas d’actualité chez Arqana. Low

cost, oui. Low service, non.