Prix du vermandois

Autres informations / 26.05.2009

Prix du vermandois

Prix du Vermandois

R u s h w o r t h (Halling),

gagnant l’an dernier, et Sadiri (Dr Fong), encore maiden, cherchaient leur

course depuis le début de l’année. Ils l’ont trouvée dans le Prix du Vermandois

(E), mais ont aussi dû se la partager. Ils ont en effet réalisé un dead-heat.

 

Deux poulains à égalité aux

origines de rêve. Le pensionnaire d’André Fabre, Rushworth, est un petit-fils

de la championne Park Appeal (Ahonoora), double gagnante de Gr1, et par

conséquent un neveu de Cape Cross (Green Desert), triple lauréat de Groupe et

étalon reconnu. Celui d’Alain de Royer Dupré, Sadiri, est un fils de Sage et

Jolie (Linamix), vainqueur de Gr2, un frère de Sageburg (Johannesburg), lauréat

du Prix d’Ispahan (Gr1) et donc un neveu de Sagamix (Linamix), gagnant du Prix

de l’Arc de Triomphe (Gr1). Non, rien de moins pour ces gagnants de course E. «

Sadiri redescendait de catégorie, a déclaré Alain de Royer Dupré. Son succès

est logique, mais il a encore des progrès à faire. » Placé aux avant-postes et

en pleine piste par Christophe Soumillon, Sadiri a dû batailler ferme pour

contenir les assauts avant d’être rejoint sur le fil par Rushworth.

 

Diderot à revoir sur plus

court

Non placé, Diderot (Highest

Honor) a évolué en pleine piste, se montrant brillant, mais n’a jamais vraiment

fait illusion pour la victoire, restant en suspension en pleine piste. Propre

frère de Dedication (Highest Honor), lauréate du Prix de la Forêt (Gr1), et de

Dunkerque (Highest Honor), troisième du Prix de Seine-et-Oise (Gr3), Diderot a

hérité de la vitesse venue de sa branche maternelle. Et comme son frère aîné

l’an passé, quasiment à pareille époque, il cherche visiblement sa distance.

Son premier essai sur 2.000m ce lundi n’était pas concluant.