Qui peut battre rainbow view ?

Autres informations / 03.05.2009

Qui peut battre rainbow view ?

Autant ne pas faire durer le

suspens. A priori, la réponse à la question-titre est : PERSONNE. Invaincue à

2ans, où elle a clôturé sa saison par une très belle victoire dans le Fillies’

Mile (Gr1), à Ascot, Rainbow View (Dynaformer) a été une véritable championne

juvénile. En 2008, aucune pouliche outre-Manche ne lui arrivait à la hanche

comme le prouve le plus acart qu’elle a enregistré en compétition : deux

longueurs. Elle a le potentiel pour tout gagner à 3ans. Un doublé Guinées –

Oaks lui est promis avant même de combattre. Son propriétaire, l’américain

George Strawbridge, peut envisager l’avenir avec sérénité. Avec Rainbow View et

Fantasia (Sadler’s Wells – 2e du Fillies’ Mile et acquise durant

l’intersaison), candidate à la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), sa casaque

est à l’aube d’une grande épopée européenne. Mais comment Rainbow View a-t-elle

traversé l’hiver ? A ce stade, il faut se tourner vers John Gosden, son

entraîneur. Il s’est déclaré confiant et serein. À Rainbow View de jouer

maintenant pour son premier rendez-vous avec l’Histoire. Samedi, John Gosden

s’est livré un peu plus sur le caractère de sa championne à la presse

britannique. « Elle est capricieuse, mais a toujours été ainsi. Arthur Hancok

m’a expliqué que lorsqu’elle était dans les prés de Stone Farm, elle faisait

comprendre si elle voulait que vous l’approchiez ou non. Elle a toujours été

très "directrice". Cet état d’esprit fait partie de sa combattivité

et de sa classe. Elle a toujours été un peu spéciale et, si vous essayez de la

plier à votre volonté, cela ne marchera pas. »

 

Attitude, la plus

"Serious" rivale

Comme Rainbow View, Serious

Attitude (Mtoto) est sortie invaincue de sa campagne de 2ans. Elle a conclu sa

saison par une victoire dans les Cheveley Park Stakes (Gr1) et, un succès dans

ses 1.000 Guinées la placerait au rang de grande championne… comme Natagora

(Divine Light), dernière détentrice de ce doublé. Rae Guest, entraîneur et

copropriétaire de Serious Attitude aborde ce rendez-vous avec sérénité et vient

de déclarer : « Serious Attitude est lauréate de Gr1 à 2ans, où elle était dans

les meilleurs de sa génération. Cette année, elle doit prouver que c’est

toujours une pouliche de Gr1. Elle n’a jamais rien fait de travers et nous

sommes très satisfaits d’elle. Nous ne savons pas où en sont ses concurrentes

mais, pour sa part, elle est en grande forme. Samedi dernier [le 25 avril,

ndlr] elle a fait un très beau galop et a fait un exercice léger jeudi. Nous

avons terminé troisième de cette course en 1989 avec Aldbourne (Alzao), mais

Serious

Attitude a plus de classe.

Nous sommes donc confiants. »

 

Again à reprendre

La pensionnaire de David

Wachman, Again (Danehill Dancer), ne compte qu’une mauvaise performance dans sa

carrière. C’était à l’occasion du Prix Marcel Boussac (Gr1), dans lequel elle

terminait quatorzième. Mais cette contre-performance est à relativiser. En

effet, elle avait le 17 dans les stalles et, sur le parcours

 

des 1.600m de Longchamp,

lorsque l’épreuve est disputée à vive allure, cela ne pardonne pas. Il faut la

reprendre, car cette lauréate des Moyglare Stud Stakes (Gr1) vaut mieux que ce

qu’elle a montré à Longchamp. Néanmoins, son mentor refreine l’enthousiasme,

puisqu’il a déclaré dans les dernières heures qu’Again pourrait être

non-partante si le terrain est trop léger pour elle.

 

Heart Shaped, le choix

d’O’Brien

Parmi son contingent de

pouliche, Aidan O’Brien a porté son dévolu sur Heart Shaped (Storm Cat).

Proposé à 161, elle ne compte qu’une victoire, à 2ans, dans une Listed au

Curragh. Elle a l’avantage d’avoir fait sa rentrée et d’avoir été

"choisie" par son mentor, ce qui est incite à la méfiance. Néanmoins,

au plus au haut niveau, elle a toujours été un peu barrée par les meilleures.

 

Stéphane Pasquier, le seul

français

La France sera représentée

par l’intermédiaire de Stéphane Pasquier, en selle sur Seradim (Elnadim). On a

pu la voir en France, puisqu’elle est venue cet hiver remporter le Prix

Sanguine (B – 1.500m), sur la PSF de Deauville, devant une pensionnaire d’Yves

de Nicolay, Peach Pearl (Invincible Spirit). Cette ligne est un peu

"légère", ce qui explique la cote de 100-1 généralement proposée pour

Seradim.

Quant à Christophe Lemaire,

qui devait monter Beat Seven (Beat Hollow), une pensionnaire de Gay Kelleway,

il ne sera pas de la partie pour défendre son titre acquis avec Natagora. En

effet, l’entourage de la pouliche n’a pas jugé le dernier travail de la

pouliche suffisamment satisfaisant pour la présenter.

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.