Rendons grâce vers les sommets

Autres informations / 25.05.2009

Rendons grâce vers les sommets

Prix de Longchamp

Avant l’heure, la consécration

de la ? JDG Jumping Star ? Rendons

Grâce (Video Rock) était attendue et le beau bai de Guy Cherel n’a pas déçu.

Bien au contraire, il a ébloui tout le monde en s’imposant de très belle

manière dans le Gras Savoye Prix de Longchamp (Gr3). Pour sa huitième sortie

(en plat comme en obstacle), l’élève de Nicolas de Lageneste (Haras de

Saint-Voir) a remporté sa septième victoire ! Non, chers Anglais, aux dernières

nouvelles, cet AQPS n’est pas à vendre ! Pourtant, les convoiteurs se

bousculent. Il a le modèle, le pedigree, puisque c’est le frère d’Homme du

Jour, et bien évidemment le talent. Donc, rendons grâce à Rendons Grâce.

 

 

Rendons Grâce, un seigneur Dans

notre édition précédente, nous écrivions que Rendons Grâce abordait cette

course comme un seigneur. En la remportant, il a simplement prouvé qu’il en

étant un. Attendant son heure parmi le peloton de tête, Rendons Grâce évolue

aux côtés de l’animateur Kalin des Côtières (Ski Chief) au bout de la ligne

d’en face. Ce dernier a imprimé un rythme sélectif tout au long de la course.

Au saut de la dernière haie, Rendons Grâce est sur la ligne de tête et prend

l’avantage sur

ses adversaires dès la

réception. « Une fois devant, il se reprend toujours un peu, pensant que son

travail est terminé, mais il avait encore des ressources en passant le poteau

», a déclaré son partenaire, Cyrille Gombeau. Rendons Grâce ne s’est pas envolé

pour finir. Mais il l’a fait de très belle manière. Les longueurs à l’arrivée

ne sont souvent pas à prendre pour argent comptant et ce fût le cas dans ce Gras

Savoye Prix de Longchamp.

« Aujourd’hui, nous avons

essayé une tactique de course différente, pour voir, et nous avons vu qu’il

était vraiment très bon et très dur. Il peut suivre n’importe quel train et

aller devant », nous a expliqué Guy Cherel, seul à répondre aux questions,

Nicolas de Lageneste ne pouvant être présent ce dimanche à Auteuil.

 

Jumbio Rio : un premier

partant à Auteuil

Rendons Grâce a tenu en

respect Jumbio Rio (Captain Rio), le seul visiteur de la course, qui a tracé

une belle ligne droite sur le plat. Pour son propriétaire Patrick Willmott, il

s’agissait de son premier partant à Auteuil. « Avant la course, nous avions des

doutes sur la distance car il n’avait jamais parcouru plus de 3.400m, nous a

déclaré son entourage. Aujourd’hui, étant donné qu’il venait pour la première

fois à Auteuil, c’était une sorte de parcours de reconnaissance. Son partenaire

l’a monté sagement. C’est très bien ce qu’il fait, surtout qu’il a enduré 36

heures de voyage. Il viendra disputer le Prix Alain du Breil (Gr1). »

 

Kalin des Côtières, une

douceur avant “nounours”

Un peu de plus de deux heures

avant le sacre de Remember Rose, alias nounours, dans le Gras Savoye Grand

Steeple-Chase de Paris, Jean-

Paul Gallorini a pris la

troisième place du Prix de Longchamp grâce à Kalin des Côtières. « Il réalise

une superbe performance. C’est un très bon poulain. Il effectuait une rentrée

après un pépin de santé. Il court donc très bien. David Berra s’en est bien

servi car il faut le laisser aller. Il est engagé sur le steeple et nous allons

donc voir si nous courrons le Prix Alain du Breil (Gr1) ou pas. Selon moi, il

peut gagner tout de suite sur les gros obstacles. » Et on sait bien que lorsque

Jean-Paul Gallorini dit quelque chose, il s’y tient très souvent !