121 frères et sœurs de group perfor mers, un nouveau record

Autres informations / 26.06.2009

121 frères et sœurs de group perfor mers, un nouveau record

La vente de yearlings d’août

a été régulièrement à la Une cette année à travers les remarquables succès

remportés par les chevaux qui en sont issus. Leur palmarès compte déjà trois

courses Classiques en 2009 (Le Havre, Silver Frost et Collection), un score

supérieur à celui de toutes les autres ventes de yearlings européennes.

Les yearlings achetés à

Deauville ont également remporté les trois dernières éditions du Prix du Jockey

Club, ainsi que les

1.000 Guinées en 2008, grâce

à Natagora.

Le catalogue de l’édition

2009, qui se déroulera du 14 au 17 août, rassemble 502 yearlings qui ont été

sélectionnés parmi l’élite de la production européenne, avec le renfort de

quelques très bons éléments venus des Etats-Unis.

 

Des étalons classiques et

confirmés

Les étalons confirmés sont

incontournables : 220 yearlings (45% du catalogue) sont issus d’étalons qui ont

produit au moins un gagnant de Gr1 dans les douze derniers mois, tels Galileo,

Storm Cat, Dalakhani, Redoute’s Choice, Smart Strike, Anabaa, Montjeu, Encosta

de Lago, Kingmambo, etc.

Les valeurs sûres françaises

dont les produits s’illustrent quotidiennement – et souvent au meilleur niveau

– sont encore une fois au rendez-vous : Green Tune, Muhtathir, Marchand de

Sable, High Yield, Lando, Anabaa Blue, etc.

La vente sera aussi la

première occasion de l’année d’investir dans la première production de jeunes

étalons très attendus comme Archange d’Or, Aussie Rules, Cacique, Hurricane

Run, Layman, Shirocco, Hurricane Cat, Librettist, Holy Roman Emperor, etc.

 

Des papiers maternels

regorgeant de caractère gras

Le nombre de frères et sœurs

de gagnants/placés de Groupe (Group performers) figurant dans le catalogue de

la vente d’août n’a cessé de croître depuis la création d’Arqana. Cette année

encore, un nouveau record est établi à 121.

60% des mères ayant au moins

un produit en âge de courir ont déjà engendré un cheval black-type (gagnant ou

placé de Listed ou Groupe). Au cours des deux premières journées, les plus

sélectives, la proportion de yearlings dont la mère a déjà produit au moins un

Group performer atteint 52%1, un chiffre exceptionnel.

Un grand nombre des mères des

yearlings présentés avaient elles-mêmes montré de la qualité puisque 30%

d’entre elles sont black-type. Notons enfin que le catalogue est

particulièrement riche en jeunes mères, 30% des yearlings présentés étant des

premiers ou deuxièmes produits.

 

Les atouts du système de

courses français

Le niveau particulièrement

élevé des allocations en France, allo cations renforcées par le généreux

système de primes, constitue une incitation majeure à l’achat de chevaux de

course. 104,81 millions d’Euros sont versés chaque année sous forme

d’allocations et 35,88 millions d’Euros sous forme de primes aux propriétaires.

Ces montants permettent aux propriétaires de couvrir en moyenne 56% de leurs

frais d’entraînement, un chiffre qui ne s’élève qu’à 28% en Irlande et 22% en

Grande-Bretagne.

Au plus haut niveau, les

perspectives sont considérables : acheté 39.000€, le triple gagnant de Gr1

Vision d’État a accumulé 2,3 millions d’euros de gains, dont 723.400€ en primes

propriétaires

 

 

 

La représentation des pères

des classiques 2009 Verglas (père de Silver Frost)

18 yearlings

Danehill Dancer (père d’Again

et Mastercraftsman) 14 yearlings

Monsun (père de Stacelita) 10

yearlings

Pivotal (père de Sariska) 8

yearlings

Elusive City (père d’Elusive

Wave) 6 yearlings

Cape Cross (père de Sea the

Stars) 4 yearlings

Medaglia d’Oro (père de

Rachel Alexandra) 2 yearlings

Giant’s Causeway (père de

Ghanaati) 2 yearlings

Egalement des yearlings par

Smart Strike, Anabaa, Dalakhani, King’s Best… et également par les top étalons australiens

Encosta de Lago et Redoute’s Choice, ainsi, et ce pour la première fois, qu’un

yearling par Storm Cat.