Célébra a fait bouger denomination

Autres informations / 13.06.2009

Célébra a fait bouger denomination

Représentant la casaque ultraclassique de l’écurie Wertheimer,

Célébra (Peintre

Célèbre) ne présente pas les titres les plus éloquents au départ

de la course mais ses performances lui donnent le droit de se présenter au départ

de l’épreuve avec de légitimes ambitions.

 

Célébra n’a débuté sa carrière en compétition que cette saison.

Gagnante de son maiden dès ses premiers pas, la fille de Peintre Célèbre (Nureyev)

s’est ensuite classée deuxième d’une course B, seulement battue d’une tête par une

pouliche honnête à laquelle elle devait rendre sept livres. Après cette bonne sortie,

Célébra a monté un échelon en se présentant au départ du Prix Vanteaux (Gr3, 1.850m),

course pouvant mener au Prix de Diane. Bénéficiant d’un bon parcours le long de

la corde, Célébra a produit un très bon effort final pour n’échouer que d’une encolure

au bénéfice de Denomination (Smart Strike), qui figure parmi les favorites de l’épreuve.

Malheureusement, la pouliche de Carlos Laffon-Parias a déçu dans le Prix de Sandringham

(Gr2, 1.600m), ne faisant pas sa course ce jour-là, selon les dires de son mentor.

Longtemps incertaine, Célébra se présentera donc bien au départ de l’épreuve reine

pour les pouliches et découvrira la distance des 2.100m.

 

Une troisième mère de légende

Célébra est le troisième produit de Thearena (Seattle Slew),

jument restée inédite. La deuxième mère, Valthea (Antheus) a gagné en débutant avant

de ne pouvoir confirmer cette performance. Au haras, elle a produit la bonne Vert

Val (Septième Ciel), gagnante de Listed et mère du performant Russian Valour (Fasliyev),

un gagnant de Gr3 sur le kilomètre outre-Manche. Mais chez Célébra, c’est la troisième

mère qui attire l’attention : Green Valley (Val de Loir). Cette dernière est, en

particulier, la génitrice de

Green Dancer (Nijinsky), vainqueur la Poule d’Essai des Poulains

(Gr1) avant de reproduire très correctement, devenant le père de Green Tune et Suave

Dancer. Green Valley a eu treize produits dont quatre couronnés au niveau Groupe

! Elle est à la base d’une famille remarquablement vivante de l’élevage Wertheimer

et Frère dont les derniers héros en date sont les propres frères Prospect Wells

(Sadler’s Wells) et Prospect Park, le Derby winner Authorized (Montjeu) ou Quijano

(Acatenango). Liste non limitative.

 

L’entourage

Carlos Laffon-Parias compte une belle réussite dans le Prix de

Diane, même s’il ne l’a jamais remporté. Il n’y a participé qu’à deux reprises pour

deux places : deuxième avec Nadia en 2001 et troisième avec Goldamix en 2000. La

famille Wertheimer sera doublement représentée avec Plumania (Anabaa) et Célébra.

Depuis l’après-guerre, aucun propriétaire n’a pris les deux premières places d’une

même édition. En 1948, Marcel Boussac avait pris les première et troisième places

(Corteira et Cozina), et en 1973, Daniel Wildenstein fit de même (Allez France et

Virunga).