Derby suisse : petit comité, grand suspense

Autres informations / 21.06.2009

Derby suisse : petit comité, grand suspense

FRAUENFELD (SUISSE), dimanche

21 juin

 

 

52 engagés, 6 partants, il y

a de quoi rester pantois en consultant le tableau du Derby suisse, qui sera

retransmis en direct sur Equidia dimanche depuis Frauenfeld. À titre de comparaison,

à quatre reprises en vingt-huit éditions, on avait enregistré 9 candidats

(toutes depuis 2000). Si le champ de partants est réduit, la qualité sera bel

et bien là, avec la présence d’un gagnant de Groupe 2, Grandcamp (Platini), du

jamais-vu jusque-là, même si l’épreuve a déjà fourni des lauréats qui

deviendront gagnants de Groupe 1. Le niveau plus que moyen de la promotion

classique locale, ses têtes de file exceptés, explique également la pénurie de

volontaires. Au rayon des absents, on regrettera évidemment l’infortune du top

3ans helvète Maintop (Royal Academy), ainsi que le forfait de nombreux “Rouget”

ou “Delzangle” initialement inscrits. Pur hasard circonstanciel ou mal plus pro

fond ? La question mérite évidemment d’être posée dans une Listed nationale

cataloguée D par France Galop.

En dépit du faible nombre de

partants, l’épreuve reste très ouverte. Le vrai Grandcamp n’aurait à craindre

personne, mais un mois et demi d’absence et une dernière sortie “trans parente”

installent le doute. Et l’on se souvient qu’il y a douze mois Anacarde (Anabaa

Blue), qui présentait un profil similaire – un ton en dessous néanmoins – et

avait subi un revers cuisant en Thurgovie : aux courses, celui qui a pu le plus

ne peut pas forcément le moins. Nizamabad (Gold Away), de son côté, a fini loin

derrière Cavalryman dans le Prix Matchem (L). Le partenaire d’Olivier Peslier,

vainqueur ici en 2002 sur le tapis vert avec Goto (Loup Solitaire), avait

devancé Saphir Béré (Nicobar) au printemps à Marseille, lequel donnait ensuite

une très bonne réplique à Maintop dans la préparatoire. En termes de valeurs,

la “Pantall” Dubaï Rose (Dubaï Destination) et Azaro (Alhaarth) parais sent un

ton en-dessous et difficiles à envisager pour la vic toire. Reste le cas de la

pouliche Auenwunder (Seattle Dancer). Deuxième non loin de Maintop dans les

2000 Guinées puis intouchable dans les 1000 Guinées, elle dispose d’une chance

théorique égale à Saphir Béré, même si l’histoire plaide en sa défaveur. On ne

compte qu’une seule victoire féminine, en 1983.