Miss europa pose ses jalons

Autres informations / 01.06.2009

Miss europa pose ses jalons

HOPPEGARTEN

(ALL), Dimanche 31 mai

 

 

Récente

gagnante de son maiden face aux mâles, la pouliche de Peter Schiergen Miss

Europa (Monsun) devient la favorite du Preis der Diana (Gr1). Elle a remporté

l’épreuve préparatoire, le Diana-Trial (Gr2) qui se disputait pour la première

fois sur l’hippodrome de Hoppegarten.

La

façon dont Miss Europa avait ouvert son palmarès contre les poulains laissait

envisager un futur heureux pour cette fille de Monsun (Königsstuhl). Pour son

premier essai face aux bonnes pouliches de sa promotion, Miss Europe a fait

impression en s’imposant d’une demi-longueur aux dépens de Bolivia (Monsun).

Rapidement en deuxième position, Miss Europa a attendu son heure, laissant le

soin de mener à Bolivia. Dans la ligne droite, elle a pris l’animatrice de

vitesse avant de la tenir en respect jusqu’au bout. « Je ne me souviens pas

d’un Diana-Trial aussi relevé en quinze ans, déclarait le partenaire de la

gagnante, Andrash Starke. Miss Europa avait gagné de très belle manière à

Krefeld et avait beaucoup progressé depuis. J’ai de bonnes sensations avec elle

et son dernier travail été bon. Elle me rappelle Salve Regina (Monsun), qui

pour le même entourage avait terminé deuxième du Derby en 2002 derrière Next

Desert (Desert Style) ».

La

deuxième place revient à l’animatrice Bolivia, qui réalise une performance de

premier ordre pour sa deuxième sortie, ayant mené à un rythme élevé en tête de

l’épreuve pour ensuite inquiéter la gagnante jusqu’au bout. Ces deux pouliches

ont dominé nettement le reste du lot, laissant la troisième Night Magic

(Sholokhov) à plus de quatre longueurs. Cette dernière court néanmoins de très

belle façon, refaisant énormément de terrain dans la phase finale après avoir

attendu son heure en dernière position. Toutes ces pouliches ont désormais

rendez-vous le 2 août sur la piste de Düsseldorf dans le Preis der Diana, où

les rôles pourraient bien être inversés, car Bolivia a semble-t-il encore une

belle marge de progression.