Paco boy gagne son gr1 sur le mile

Autres informations / 17.06.2009

Paco boy gagne son gr1 sur le mile

ROYAL ASCOT 2009

ASCOT, Mardi

Queen Anne Stakes (Gr1)

À l’abri, en queue du

peloton, Paco Boy (Desert Style) a préservé toutes les ressources dont il avait

besoin pour vaincre sur 1.600m dans un Gr1. Le pensionnaire de Richard Hannon a

placé sa pointe de vitesse incisive pour laisser ses adversaires sur place dans

les cent derniers mètres. « Un enfant pourrait le

monter, tant il est facile »,

a déclaré Richard Hughes.

Ce lauréat du Prix de La

Forêt (Gr1) avait déjà remporté un Gr2 sur le mile, à Sandown, mais

l’opposition de ce mardi à Ascot était plus relevée. Si Alexandros (Kingmambo)

et Gladiatorus (Silic) ont rapidement rendu les armes. Paco Boy a tout de même

“déposé” Cesare (Machiavellian), extrêmement régulier sur la distance à ce

niveau et Aqlaam (Oasis Dream), qui se rachète de sa dixième place dans les

Lockinge Stakes (Gr1) qu’il avait prise après une victoire dans les Jersey

Stakes (Gr3), à Ascot. Pour sa dernière sortie, Paco Boy avait pris la

quatrième place des Lockinge Stakes (Gr1), à Newbury. Son entraîneur a expliqué

cette performance en demi-teinte : « La dernière fois, je ne pense

pas qu’il était au mieux de

sa forme, a déclaré l’entraîneur du gagnant. Il a eu une infection au pied. Je

pense qu’il n’était donc pas tout à fait à son aise dans cette épreuve.»

Paco Boy, certainement de

retour en France

«Je n’ai pas encore décidé de

son programme, mais il y a le Prix de La Forêt bien sûr et nous pensions aussi

au July Cup », a déclaré Richard Hannon. Courir le July Cup et le Prix de La

Forêt reviendrait à le raccourcir de nouveau. Et d’autres options ont aussi été

évoquées : « Les Sussex Stakes à Goodwood ou le Prix Jacques Le Marois à

Deauville font aussi partie des possibilités », a poursuivi Richard Hannon.

 

 

ASCOT, Mardi

Queen Anne Stakes (Gr1)

Les Godolphin, premiers

battus

Tant Gladiatorus, le favori,

qu’Alexandros, ont été décevants en terminant sixième et huitième. Mais

surtout, ils n’ont jamais fait illusion pour la victoire. Gladiatorus a pris

les devants et cinq ou six longueurs d’avance sur ses adversaires avant qu’ils

ne fondent littéralement sur lui. Ahmed Ajtebi, son partenaire, a déclaré : « Il

n’était pas la moitié du cheval que j’ai monté à Dubaï [facile lauréat du “Duty

Free”, ndlr]. C’était un cheval vraiment très différent. »

 

Dès la sortie des stalles, le

favori Gladiatorus prend les commandes et creuse un écart important entre lui

et le reste du peloton. Aqlaam est seul à la corde alors que Cesare figure

parmi les premiers au sein du gros du peloton. Paco Boy patiente l’arrière-

garde. Aqlaam se rabat et vient se placer aux avant- postes derrière le

fuyard, Gladiatorus. L’autre

Godolphin, Alexandros, évolue à l’extérieur, à mi-peloton. Il progresse à cinq

cents mètres du but mais s’éteint rapidement. Gladiatorus est rejoint par Paco

Boy, Cesare et Aqlaam. À deux cents mètres du but, Paco Boy a la mesure de ses

adversaires alors que son par- tenaire, Richard Hughes, a toujours les mains en

bas du “guidon”. L’image est impressionnante car, entourant Paco Boy, Cesare et

Aqlaam sont fortement sollicités. À cent mètres du poteau, bien que versant sur

sa droite, Paco Boy place son accélération et laisse ses adversaires en

découdre pour la deuxième place. Cesare prend finalement une demi-longueur

d’avance sur Aqlaam