Questarabad, plus fort encore

Autres informations / 22.06.2009

Questarabad, plus fort encore

AUTEUIL, Dimanche

 

 

Grande Course de Haies

d’Auteuil (Gr1)

Le match a bien eu lieu et il

nous a même gâtés de quelques doutes et frissons ! Monté à l’arrière-garde et à

cent mètres des premiers, la ? JDG Jumping Star

? Questarabad (Astarabad) a attendu encore et

encore. Il a attendu tellement

longtemps et paraissait si

détendu qu’on se demandait s’il était “mou” ou simplement relax. Le bouillant

Questarabad n’est plus, il a laissé place à un nouveau cheval pour remporter la

Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) devant Portal’s Toy (Go Between) qui

l’avait devancé dans la préparatoire, le Prix La Barka (Gr2).

 

Un nouveau Questarabad est né

Connu pour ses excès,

Questarabad, élu

? JDG Jumping Star ? l’an

dernier, s’est montré sage, attentif, sérieux et surtout sachant gérer ses

efforts. En fin d’année déjà, il avait montré beaucoup de progrès dans son

comportement. Sur son dos, son fidèle partenaire, Régis Schmidlin, voyage les

rênes à moitié tendues (ou à moitié relâchée, c’est au choix). Les deux

oreilles pointées, Questarabad évolue à son aise, à croire qu’il savait qu’il

abordait les 5.100m pour la première fois ! « Avant la course, nous avions pensé

à une tactique pour qu’il puisse tenir la distance, nous a déclaré Marcel

Rolland, son entraîneur. Nous avons décidé de le monter à l’arrière-garde et la

tactique s’est avérée payante. Quand je l’ai vu si loin de la tête, j’ai douté

un instant, mais quand il a progressé dans la ligne droite, si vite et dans une

si belle action, je savais qu’il allait gagner. » En évoquant la question de

courir à l’étranger, Marcel Rolland a répondu : « Je dois dire que l’idée de

courir à Cheltenham l’an prochain nous “titille” un peu. S’il y court, ce sera

le World Hurdle, car il lui faut de la distance. Cependant, en Angleterre, il y

a très peu à sauter et cela ne sera pas un avantage pour lui. »

 

 

 

Portal’s Toy sur le Grand

Steeple d’Enghien Sur le plat, Questarabad a pris la mesure de Portal’s Toy

avec deux kilos d’avantage sur lui. David Windrif, entraîneur du deuxième a

déclaré :

« Il n’a pas d’excuse, il est

battu par meilleur. Questarabad a calqué sa course sur la notre. Mais Portal’s

Toy fait une très bonne performance. Je regrette simplement de l’avoir couru

trois fois avant cette course. À l’automne, il arrivera avec de la fraîcheur et

sera mieux encore. Nous allons viser le Grand Steeple d’Enghien. »

 

Grande Haya prépare sa revanche

Troisième, Grande Haya (Solid Illusion) a confirmé ses bonnes dispositions dans

un terrain qui n’est pas à son avantage. « À 10ans, c’est super ce qu’il fait,

j’aimerais bien en avoir d’autres comme lui, nous a déclaré Alain Bonin, son

entraîneur. Depuis un an et demi, il n’a jamais son terrain, en fin d’année les

cartes seront redistribuées. Si ses jambes tiennent, il devrait disputer le

Grand Prix d’Automne (Gr1). L’année dernière, il avait battu Monoalco dans la

préparatoire avant de se blesser bêtement

tout seul. Nous avions dû

renoncer à le courir. »

 

Aux sources des Terres Noires

de Questarabad Jean-François Colas, l’éleveur de Questarabad, est un habitué

d’Auteuil. Il ne manque jamais un grand rendez-vous, bien que se montrant

toujours discret. Lors du succès de son élève dans le Prix Renaud du Vivier

(Gr1), il nous avait parlé de son élevage et donc de la famille de Questarabad.

Sa sœur, Patagonie (Robin des Champs), gagnante sur les obstacles et restant

sur deux chutes, retournera sur les terres de son enfance pour devenir poulinière.

« Hatilade (Royal Charter), la mère de Questarabad, est restée vide d’Astarabad

[l’an dernier, ndlr]. Mais de toute façon, je ne l’enverrai pas à cet étalon

cette année, car en fait, je ne suis pas partisan d’aller au même étalon et

donc de reconduire le croisement à l’identique. J’ai cinq poulinières :

Hatilade, la mère de Questarabad, Manhattan Star (Turgeon) qui allée à

Astarabad, et Keep Me (Kadalko) et Narva (Mansonnien), deux sœurs de Lacdoudal

(Cadoudal), [gagnante de Gr3 en Angleterre et placée de Gr1 et de Gr2]. J’ai

aussi Louiseborg (Cyborg) que je considère en phase d’observation. J’attends

les résultats de ses premiers produits, sachant qu’en fille de Cyborg, elle a

beaucoup de sang… »

 

 

Les autres

partants dans leur ordre d’arrivée : Rosy de Cyborg (Cyborg), Esplendido

(Spadoun). Tous couru.

Au premier passage de la ligne d’en face, Esplendido se rapproche le

long de la corde avant de se porter au commandement à un tour du but. Dans la

ligne d’en face, Grande Haya, Rosy de Cyborg et Esplendido sont sur la ligne de

tête, rejoints par Madox. Yellowman vient ensuite alors que Portal’s Toy et

Questarabad se trouvent encore en net retrait, mais le peloton se regroupe dans le tournant final. Grande Haya démarre le premier et tente de durcir l’épreuve

mais Portal’s Toy et Madox sont encore au contact. Questarabad, lui, vient en dehors. Sur le plat, Portal’s Toy prend la mesure de Grande Haya mais Questarabad termine très vite en dehors et s'impose très sûrement, monté avec une grande assurance

par son partenaire. Portal’s Toy se classe deuxième devant Grande Haya, qui s’est très bien comporté jusqu’au bout