Quisful tercah face à une opposition sérieuse

Autres informations / 27.06.2009

Quisful tercah face à une opposition sérieuse

NANTES,

Samedi

Grand

Prix des AQPS –

Grand

Prix des Vignerons du Pays Nantais

 

Le Grand

Prix des AQPS a réuni huit partants de 5ans sur 2.400m. Aucun 4ans n’a relevé

le défi face aux aînés. Restant sur deux victoires, Quisful Tercah (Useful)

semble avoir toutes les cartes en main pour briguer la victoire. Entraîné par

Fabrice Foucher, il est le frère de Royal Surabaya (Michel Georges) quatrième

du Prix Renaud du Vivier (Gr1) sur les haies. Quisful Tercah n’a jamais été

aussi bon. Sa dernière victoire aux dépens de Rousquille (Lavirco) à Angers a

été nette. Or ladite Rousquille a remporté depuis une belle épreuve aux

Sables-d’Olonne.

Troisième

de la Finale du Challenge des AQPS sur le parcours de ce samedi, Quinine de

Mazille (Network) est d’une régularité évidente en dépit d’un caractère

affirmé. Nièce de la très bonne Imola II (Video Rock), lauréate du Prix Bango –

entre autres – à Saint-Cloud, cette protégée d’Anne-Marie Poirier appartient à

une très grande famille

estampillée

“”d’Armaillé”. Précédée par Quisful Tercah à Angers, elle s’y était montrée

quelque peu décevante (5e).

Elle a

la qualité pour inverser le dernier résultat. Décevante septième à

Lyon-Parilly, Qantixe (Fragrant Mix) avait sillonné la province avec une

certaine réussite. Maniable, elle ne devrait pas être gênée par le profil de la

piste nantaise. Bien connue dans l’ouest, où elle a pris de multiples places,

Quadrige des Vignaux (April Night) apparaît comme une concurrente à suivre dans

cette épreuve de référence pour AQPS dans l’ouest.

Deux

autres candidats aux origines de haute volée retiennent l’attention. Quistis

(Network) a fait sien le Prix Bango l’an dernier, en juin. Moins tranchante par

la suite, elle vient de reprendre la compétition à Moulins (6e). Sur son

palmarès,

elle serait quasiment la concurrente à battre. Quant à Quito Ville (Network),

spécialisé très tôt sur les obstacles, il n’a pu se montrer à la hauteur de ses

obligations familiales (famille de Moskoville, Bilbao V et Fujiyama II).

Réorienté sur le plat, il s’y montre doté d’excellents moyens sans avoir encore

pu percer au niveau de ce Grand Prix des AQPS. C’est l’occasion ou jamais…