Quizas jolie, entre plaisir et inquiétude

Autres informations / 13.06.2009

Quizas jolie, entre plaisir et inquiétude

AUTEUIL, Vendredi

Prix Christian de Tredern (L)

Lorsque l’on fait partie de la famille des deux champions et

propres frères The Fellow (Italic) et Al Capone II (Italic), on se doit d’avoir

du courage et de la classe. Et de montrer une aptitude à l’obstacle en général et

à l’obstacle de la Porte d’Auteuil en particulier. Quizas Jolie (Video Rock), dont

la mère est une nièce des deux monstres sacrés d’Auteuil élevés par Jacques Cyprès

et Laurent Couétil, possède le tout. Et elle en a fait la démonstration dans le

Prix Christian de Tredern (L), une course

principale sur les haies et la distance de 3.600m. La classe

a d’abord parlé. En face, elle a mené l’épreuve bon train avec Esprit Live (Dark

Moondancer) à ses côtés. Dans le tournant final, elle avait des ressources visibles

et n’attendait qu’un signe de son pilote pour accélérer. Sur le plat enfin, elle

s’est “envolée” pour l’emporter avec une grosse marge, restant invaincue en trois

courses sur les haies de la butte Mortemart. Elle offrait simultanément à Julien

Jouin, son jockey, une première Listed à Auteuil. Satisfaction du travail bien fait

pour Etienne Leenders, son entraîneur. Plaisir d’accrocher du black-type à un pedigree

de haut niveau pour son entourage, la famille Cyprès. Pourtant, toutes ces expressions

du bonheur ont été troublées par le comportement de la jument à l’arrivée : Quizas

Jolie est rentrée boiteuse.

 

Une possible fracture

La douleur de Quizas Jolie est logée dans le pied du postérieur

droit. Etienne Leenders nous a appris quelques heures après l’épreuve. « Elle est

en route pour la clinique vétérinaire de Meslay-du-Maine. Je n’ai donc pas toutes

les données pour m’exprimer avec certitude. Elle est rentrée avec le sabot éclaté,

victime d’une seime importante. Elle s’est déferrée en course. La question est maintenant

de savoir si sa douleur provient uniquement de l’éclatement du sabot ou s’il y a

aussi une fracture de la phalange. Je pense que cette blessure s’est produite au

saut de l’avantdernière haie où elle a tapé. La suite de son programme dépend maintenant

du diagnostic. Elle pourrait être revue à l’automne. Si non, ce sera au printemps

prochain. » Pour l’entraîneur, une telle blessure est moins longue à récupérer que

la “fameuse” et omniprésente tendinite.

La victoire de Quizas Jolie convoque donc plus que d’autres le

courage et un mental de battante. Il faut maintenant souhaiter à son entourage de

retrouver pleinement, et au plus vite, une jument qui pourrait faire d’Auteuil son

terrain de jeu favori. Ce que notait Etienne Leenders : « C’est une jument faite

pour l’obstacle, pour Auteuil, qui saute à merveille. D’autant plus qu’elle appartient

à une grande famille. Quizas Jolie est faite pour aller au plus haut niveau. J’attends

sa petite sœur pour l’année prochaine. » Une petite sœur qui se prénomme Tamise

(Sleeping Car). Si l’on ajoute que Quizas Jolie est aussi polyvalente, on dresse

le portrait d’une AQPS de rêve. De fait, elle a remporté l’important Prix de Craon

(le grand Prix des AQPS) à Longchamp le 5 septembre 2008.

 

Bon comportement de Miss Cybelle

Très bien montée par Jean-Luc Beaunez, Miss Cybelle (Maresca

Sorrento) a attendu le plus longtemps possible avant de regagner du terrain, pour

venir dans le sillage de Quizas Jolie dans le tournant final. La pensionnaire de

Patricia Alexanian paraissait capable de menacer la représentante de la casaque

Cyprès. Mais elle n’a rien pu faire sur le plat contre la future lauréate. Querbasa

de Kerpaul (Saint Preuil) est venue lui subtiliser le premier accessit tout à la

fin. Elle a néanmoins réalisé une excellente performance, d’autant qu’elle n’a que

4ans, contrairement à une majorité de ses rivales de ce vendredi, âgées de 5ans.