“speedy”, l’un des hommes de l’ombre de jean-claude rouget

Autres informations / 14.06.2009

“speedy”, l’un des hommes de l’ombre de jean-claude rouget

Dans le Prix de Diane (Gr1), les caméras sont revenues sur

la ligne droite et la manière dont elle a été vécue par un homme. « On fait le

jumelé ! » s’est écrié un petit bonhomme à moustache dans les derniers mètres.

Cet homme, c’est Monsieur Gonzalez, « mais tout le monde m’appelle “Speedy” à

cause de mon nom », nous confie-t-il.

Il fait partie de ces hommes de l’ombre, que l’on voit

souvent sur les photos, mais sans jamais vraiment savoir qui ils sont. « Cela

fait maintenant vingt-sept ans que je travaille chez Monsieur Rouget, nous

expliquera Speedy. Je suis son garçon de voyage et je monte également le matin.

 Cette année, c’est

vraiment exceptionnel ce que nous vivons, c’est d’ailleurs ma plus belle année

depuis que je suis chez Monsieur Rouget. »

Mais qu’a fait le “patron” après la victoire de Stacelita ?

« Je lui ai dit “Ça, patron, c’est fait !” et il m’a mis une

petite claque ! » Quand on aime, on ne compte pas, surtout pour “Speedy”, qui nous

avouait faire « plus de

130.000 kilomètres chaque année ».