« un grand serviteur de l’élevage français »

Autres informations / 26.06.2009

« un grand serviteur de l’élevage français »

Le

président du Syndicat des éleveurs, Bernard Ferrand, a regretté « la

disparition d’un grand serviteur de l’élevage français. C’est une vraie perte,

bien entendu, pour les éleveurs français qui l’avaient plébiscité tout au long

de ses années au haras. C’était un étalon plein de qualités, parmi lesquelles il

faut

signaler

sa constance : du début à la fin de sa carrière, il a produit des chevaux de

haut niveau, sans discontinuer