Un match à quatre têtes

Autres informations / 27.06.2009

Un match à quatre têtes

CURRAGH

(IRL), Samedi

Audi

Pretty Polly Stakes (Gr1)

Avec

deux gagnantes de Gr1 au départ, Lush Lashes (Galileo) et Look Here (Hernando),

auxquelles il convient d’ajouter la dauphine de Zarkava (Zamindar) dans le Prix

Vermeille (Gr1), Dar Re Mi

(Singspiel),

l’affiche des Audi Pretty Polly Stakes (Gr1) s’annonce de tout premier plan. A

ce trio de stars, il faut également ajouter la rentrante Katiyra (Peintre

Célèbre), plus revue depuis sa deuxième place du Prix de l’Opéra (Gr1).

 

Un

blason à redorer pour Lush Lashes Triple gagnante de Gr1 à 3ans (Coronation

Stakes – Yorkshire Oaks

– Matron

Stakes), la pensionnaire de Jim Bolger Lush Lashes marque un peu le pas cette

année. Troisième du Tattersalls Gold Cup (Gr1), elle a ensuite déçu dans les

Windsor Forest Stakes (Gr2), s’y classant sixième. L’an dernier, elle

avait

terminé deuxième du Prix de l’Opéra, mais y était rentrée avec des atteintes

aux postérieurs. Jim Bolger a déjà remporté deux fois ce Groupe 1, en 2005 et

2006, grâce à Alexander Goldrun (Gold Away).

 

La

carrière à l’économie de Look Here

Impressionnante

lauréate des Oaks d’Epsom (Gr1) l’an dernier, Look Here a eu une carrière à

l’économie, ne courant que dans le St Léger de Doncaster (Gr1) ensuite. Elle

vient de faire une rentrée pleine de promesse dans le Coronation

Cup

(Gr1), y terminant à la vitesse du vent à la troisième place, face aux vieux et

face aux mâles. Elle revient sur 2.000m et son entraîneur, Ralph Beckett, a

déclaré à la presse britannique : « Il est possible qu’elle soit meilleure sur

2.000m que sur 2.400m, car elle a montré beaucoup de vitesse à Epsom pour venir

finir très près d’Ask et Youmzain. »

 

Dar Re

Mi, la régularité même

L’an

dernier, Dar Re Mi avait bien failli créer la sensation dans le Prix Vermeille.

Longtemps, on a cru qu’elle pouvait s’imposer, mais c’était sans compter sur le

retour extraordinaire de Zarkava, revenue des derniers rangs la battre.

« J’ai

longtemps cru à la victoire, nous avait expliqué son jockey du jour, Christophe

Lemaire. Mais quand j’ai entendu le public crier, je me suis dit “oh la, la

voilà…”. » Concernant sa candidature de samedi, John Gosden, son entraîneur, a

expliqué : « Elle a bien travaillé à la maison et a bien voyagé. Nous espérons

une bonne course de sa part, mais il y a trois bonnes pouliches dans la

course... »

 

 

La

connaissance du terrain pour Katiyra La pensionnaire de John Oxx, Katiyra,

connaît bien le parcours proposé, puisqu’elle s’y est imposée l’an dernier à

l’occasion des Blandford Stakes (Gr2). Venue ensuite tenter sa chance dans le

Prix de l’Opéra (Gr1), elle y prenait une bonne troisième place, mais n’a pas

été revue depuis. En cas de victoire, Katiyra permettrait à son jockey, Michael

Kinane, de devenir seul détenteur du nombre de succès dans cette course, avec

quatre réalisations.

 

Deux

3ans à l’assaut des aînées

Les 3ans

figurent en bonne place au palmarès de Groupe 1, puisqu’elles ont remporté cinq

des dix dernières éditions. Elles sont deux seulement à tenter leur chance

cette année et leurs chances théoriques ne sautent pas forcément aux yeux. Propre

sœur de The Great Gasby (Sadler’s Wells – 2e du Derby d’Epsom 2003), Roman

Empress

ne compte qu’une victoire, acquise dans un maiden à Limerick, pour sa troisième

et dernière sortie. Quant à Jakarta Jazz (Marju) elle compte huit sorties avec,

comme titre de gloire, une troisième place dans un Groupe 3 à Cork. Autant dire

que les titres de ces jeunes ambitieuses ne pèsent pas bien lourd dans la

balance face à leurs aînées. Néanmoins, il faut une première fois à toute chose

et cet essai ne pourra être que bénéfique en vue de prestations plus régulières

à haut niveau