Desertar n’a pas prêché dans le désert

Autres informations / 11.07.2009

Desertar n’a pas prêché dans le désert

DEAUVILLE, Vendredi

Prix Deauville Aime le Cheval

(Prix du Cochet, F)

 

Poulain très régulier dans

des lots de qualités, Desertar (Zamindar) a passé le poteau en vainqueur pour

la première fois dans le Prix Deauville Aime le Cheval, course de niveau F.

Patient, en queue de peloton

d’une course dont Lion of the Day (Lion Heart) assurait la sélectivité,

Desertar a eu un très beau passage à mi-ligne droite pour revenir sur

l’animateur qui semblait avoir fait le plus dur. « La distance était un peu

courte pour lui, mais il s’est montré allant, ce qui a arrangé les choses », a

déclaré son mentor, Philippe Demercastel. « C’est un cheval facile qu’il faut

laisser galoper à sa main. Olivier [Peslier, ndlr] l’a très bien monté. Je n’ai

pas trop le choix des engagements avec lui. Il a couru une course B en début

d’année, terminant 2e d’Handsome Maestro (Dansili), et le handicapeur lui a

attribué une valeur de 43. » Le poids de Desertar avait été quelque peu

réajusté ensuite puisqu’il était évalué en 40 par les handicapeurs de France

Galop avant sa victoire.

Lion of the Day une nouvelle

fois 2e

En huit sorties, Lion of the

Day comptait quatre 2e places.

Une nouvelle fois, le

pensionnaire de John Hammond à dû se satisfaire du premier accessit après avoir

tenté son vatout au début de la ligne droite en prenant plusieurs longueurs

d’avance. Malheureusement pour son entourage, le fils de Lion Heart devra

encore patienter avant de perdre son statut de maiden.

 

Encore une belle famille

Bader

Après la victoire de Higha

(Vettori) il y a deux jours sur cette même piste, Desertar met à l’honneur une

autre belle famille de l’élevage Bader. Fils de Zamindar (Gone West), le père

de Zarkava, Desertar est le quatrième produit de Desert Melody (Green Desert),

et le quatrième gagnant. La deuxième mère, Marie de Ken (Kendor), est une

gagnante de Gr3 et fille de Marie de Vez (Crystal Palace). Cette famille

comprend les bons Ana Marie (Anabaa), Charmo (Charnwood Forest), Ana Americana

(American Post), Grey Glitters (Grey Risk) et Loupy Glitters (Loup Solitaire).

 

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Lucky Dude (Slickly), Ryman

(Elusive Quality), Pure Land (Rainbow Quest), Mont Risk (My Risk), Alabama Song

(Green Tune), Lanturlu (Canyon Creek), Tsar Jack (Machiavellian Tsar). – Tous

couru.

Lion of the Day se place

rapidement en tête de l’épreuve et mène à vive allure. Tsar Jack galope à ses

côtés, précédant Jacdan, Mont Risk et Qurqul. Super Kenny est au sein du

peloton en compagnie de Lucky Dude et Desertar. Pure Land patiente en compagnie

de Lanturlu et Ryman alors qu'Alabama Song est pris de vitesse en retrait. Lion

of the Day accélère au début de la ligne droite et prend plusieurs longueurs

d’avance. Le peloton reste sans réaction, hormis Desertar qui commence à

regagner beaucoup de terrain en pleine piste. Lion of the Day fait longtemps

figure de lauréat mais ne pourra rien dans les cent derniers mètres face à

Desertar, qui s’impose au prix d’une très belle fin de course. En léger

retrait, Jacdan s’est bien défendu pour conserver le second accessit aux dépens

de Super Kenny, qui à bien fini. Rapidement à proximité des premiers, mais en

dehors, Qurqul a baissé de pied pour finir, concluant au 5e rang.