Deux beaux papiers, du métier et de l’exotisme

Autres informations / 16.07.2009

Deux beaux papiers, du métier et de l’exotisme

Prix d’Arras

Le Prix d’Arras, disputé sur

2.400m, réunit un lot de huit partants qui ont des profils bien différents.

Comme le dit l’expression hippique, “il y a à boire et à manger” au départ de

cette compétition. Frère utérin du champion Manduro (Monsun) – vainqueur des

Prince of Wales’s Stakes (Gr1) et des Prix d’Ispahan (Gr1) et Jacques Le Marois

(Gr1) –, Manaba (Anabaa) est loin de valoir son frère. Placé en début de

carrière chez André Fabre, dernier mentor de Manduro, Manaba s’est placé lors

de ses quatre sorties pour l’entraîneur cantilien. Passé dans les boxes de

Werner Baltromei depuis cette saison, Manaba n’a pas encore répété la valeur

qui l’avait vu finir 2e, à une demi-longueur de la

bonne Océane Music (Ocean of

Wisdom), gagnante ensuite du Prix Amandine (L). Il doit avant tout nous

rassurer, même s’il n’a jamais couru sur la distance classique qu’il

découvrira. Autre poulain au pedigree des plus séduisants, Vin Royal (Sadler’s

Wells) n’a plus été revu en piste depuis le 13 octobre 2008, date de ses débuts

qui s’étaient soldés

par une 5e place. Descendant

de la célèbre famille des “V” au sein de l’élevage Wildenstein, celle qui remonte

à Virunga (Sodium), 3e du Prix de Diane (Gr1) d’Allez France, Vin Royal est le

dixième produit de Verveine (Lear Fan), lauréate de Gr2 et six fois placée de

Gr1. Il est notamment le frère de Vallée Enchantée (Peintre Célèbre), lauréate

du Hong Kong Vase (Gr1), et de Volga (Caerleon), gagnante de Gr1 au Canada.

Comme Manaba, Vin Royal a encore tout à montrer. Ces deux chevaux devront se

mesurer à Natural Leader (Dansili), confié à l’homme en forme, Maxime Guyon.

Entraîné par Henri-Alex Pantall, il s’est endurci dans les gros handicaps et

son métier peut faire la différence.

 

Regionalista, le nouveau

Brésilien de Pascal Bary Pascal Bary connaît de la réussite avec les chevaux

venus du Brésil comme Gloria de Campeao, lauréat du Singapore Cup (Gr1) sous

les couleurs Friborg. Cette fois, ce ne sera pas un représentant de la casaque

jaune et bleue qu’il nous présentera pour la première fois dans l’Hexagone. Il

s’agit de Regionalista, un fils de Roi Normand (Exclusive Native) dont les

produits sont nombreux sur les programmes brésiliens. Deux fois gagnant à

Gavea, au Brésil, Regionalista a

fini 7e d’un Gr3 à Dubaï.

Souvent, la première sortie dans l’hémisphère Nord des éléments venus de

l’hémisphère Sud est la meilleure. À Regionalista de le démontrer.