Paraphrase vole la vedette à finlandia

Autres informations / 26.07.2009

Paraphrase vole la vedette à finlandia

LES SABLES D’OLONNE, Samedi

Prix Capitaine Gefflot (F)

Henri-Alex Pantall détenait

les clés du Prix Capitaine Gefflot (2.700m), ce samedi aux Sables-d’Olonne,

avec ses deux pensionnaires Finlandia (Singspiel) et Paraphrase (Pivotal). Finlandia

étant montée par Fabrice Véron et possédait une expérience certaine, ce qui la

mettait en position de devancer sa compagne d’écuries et d’entraînement. Mais,

rapidement placée en tête par Sébastien Castellier, Paraphrase a constamment

tenu Finlandia à distance pour ouvrir son palmarès, après une probante deuxième

place de début à Nantes.

 

La sœur de Synopsis

Paraphrase est une fille de

Pivotal (Polar Falcon) qui confirme qu’il est à même de faire des sujets de

vitesse comme la ? JDG Rising Star ? Siyouni, de distance

classique à l’image de Sariska, voire de tenue comme Paraphrase qui n’est pas,

bien sûr, du même calibre. Restée inédite, la mère de Paraphrase, Epitome

(Nashwan) a produit notamment Synopsis (In The Wings) gagnante du Prix Minerve

(Gr3) et Epic Similie (Lomitas), deux fois placée de Listed. C’est la grande

famille Niarchos de Konafa (Damascus), placée de Gr1 et mère de Keos (Riverman)

et Proskona (Mr Prospector). Par l’intermédiaire de sa fille Korveya

(Riverman), on arrive à Hector Protector (Woodman) et Bosra Sham (Woodman), des

lauréats de Gr1 ultra classiques.

 

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Scrofa de L’Espau (Dabistan),

Sorcier de L’Espau (Dabistan). – Tous couru.

La course s’élance sur un

rythme peu sélectif. Finlandia est la plus rapide à la sortie des stalles de

départ, mais elle est rejointe et dépassée par Samarkand, elle-même relayée par

Paraphrase. Pour passer devant les tribunes, Paraphrase mène l’épreuve au galop

de chasse devant Samarkand et sa compagne d’entraînement et de couleurs

Finlandia. Sorcier de l’Espau ferme la marche devant Scrofa de l’Espau. Au

début de la ligne d’en face, Finlandia rejoint Paraphrase aux avant postes. La

course s’accélère à l’amorce du tournant final. Dans la ligne droite, Paraphrase

conserve sûrement deux longueurs d’avance sur Finlandia qui n’a jamais pu

inquiéter véritablement la partenaire de Fabrice Véron. Samarkand s’octroie, en

retrait le second accessit.