Prankster, un elève capricieux devenu appliqué

Autres informations / 17.07.2009

Prankster, un elève capricieux devenu appliqué

COMPIÈGNE, Jeudi

Prix du Bras d’Or (B)

22 mai 2009, hippodrome de

Lyon-Parilly. Prankster (Rock of Gibraltar) refuse d’entrer dans sa stalle pour

prendre part au Prix Théodore Ravier (F), sa première course. Son entraî neur,

André Fabre, doit sans doute procéder à quelques réglages à l’entraînement. Ainsi,

pour sa première (vraie)

course, Prankster entre dans

sa stalle et finit 2e du Prix de la Salle Gaveau (F) à Longchamp. Une 2e place

qui annonçait une prochaine victoire. Et cette victoire a eu lieu dans le Prix

du Bras d’Or (B) sur 2.800m, jeudi à Compiègne. De plus en plus sérieux,

Prankster a contrôlé les fins de course de ses adversaires, sans un coup de

cravache. « Il a bien progressé depuis ses débuts, a déclaré Stéphane Pasquier.

Aujourd’hui, il est bien rentré dans sa stalle et s’est montré appliqué. Il est

maniable et s’impose plaisamment, ce qui est bien pour l’avenir. » Pour

certains, Prankster n’a pas battu grand-chose. Mais il l’a emporté sûrement,

affichant de nouveaux progrès. De plus, comme ses frères, il ne gagnera pas

d’une dizaine de longueurs. Désormais, Prankster pourrait être revu dans les

bonnes épreuves pour stayers de 3ans, comme le Prix Michel Houyvet (L) ou le

Prix de Lutèce (Gr3) en septembre à Longchamp.

 

La tenue comme dénominateur

commun

Prankster s’oriente vers une

carrière de stayer au vu de sa victoire sur 2.800m. Et c’est logique si l’on

regarde de près son pedigree. Toute sa famille maternelle est orientée vers les

longues distances. Sa mère, Coraline (Sadler’s Wells), a fini 4e de Listed à

Chantilly sur 3.000m. Au haras, elle a donné huit produits dont cinq gagnants,

parmi lesquels : Martaline (Linamix), lauréat du Prix Maurice de Nieuil (Gr2),

devenu un jeune étalon prometteur ; Clear Thinking (Rainbow Quest), six fois

placé de Groupe sur 3.000m et 3.100m ; Reefscape (Linamix), vainqueur des Prix

du Cadran (Gr1) et Chaudenay (Gr2) ; Coastal Path (Halling), 3e du Gold Cup d’Ascot

(Gr2) et quadruple lauréat de Groupe sur longues distances. On remarque que les

mâles qu’elle a produits se sont montrés très compétitifs, au contraire des

femelles. La deuxième mère de Prankster, Bahamian (Mill Reef) s’était placée

par trois fois dans des Groupes pour stayers. Elle a produit notamment la cham pionne

Wemyss Bight (Dancing Brave), lauréate des Irish Oaks (Gr1).

 Tous couru. Après deux cents mètres de course,

la brillante Red Ballerina galope isolée le long de la corde. Prankster est en

tête à l’extérieur devant Royal Mix, Speedy Catcher et Voodoo’s Son. Pour

aborder le premier tournant, les positions sont inchangées mais l’on note que

le peloton s’est rangé dans le dos de Red Ballerina. Les concurrents sont donc

en file indienne. À l’amorce du tournant final, Red Ballerina galope devant

Prankster qui vient à sa hanche. Dès l’entrée de la ligne d’arrivée, Prankster

prend la mesure de ses adversaires et contrôle la phase finale de l’épreuve,

n’étant pas inquiété par le bon effort de Royal Mix à la corde (2e) et de

Speedy Catcher en pleine piste (3e). Voodoo’s Son n’a pas eu toutes ses aises

en début de ligne droite, entre Royal Mix et Speedy Catcher, et a terminé 4e.