Grand beau temps sur arqana deauville

Autres informations / 15.08.2009

Grand beau temps sur arqana deauville

En prenant des risques, JDG

avait envisagé dans son analyse économique des ventes d’août une embellie sur

Deauville : le résultat a encore dépassé nos espérances !

On sentait que l’ambiance des

marchés s’était retournée depuis quelques mois, et que les données

macroéconomiques ne pouvaient que conforter l’idée d’une véritable reprise.

Nous avons eu une traduction de cette prédiction pour le premier jour d’Arqana,

avec un feu d’artifice époustouflant puisque 39 yearlings ont réalisé un prix

égal ou supérieur à 200.000€, dont 10 égaux ou supérieurs à 500.000€ ! Le

chiffre le plus étonnant du jour, c’est l’augmentation de 11% du Prix Moyen

entre 2008 et 2009, assorti d’un même pourcentage de vendu (75%). Malgré le

frémissement économique et la hausse des bourses, nul ne pouvait prédire un tel

soleil pour ce premier jour d’Arqana Deauville.

En ce qui concerne ce

vendredi, qui concentrait la crème de la crème des vendeurs, il nous paraît

clair que deux facteurs symétriques expliquent cette embellie surprenante par

son ampleur.

L’offre. Tout d’abord une

qualité moyenne rarement atteinte dans cette vente, celle de la quarantaine de

yearlings qui ont fait 200.000€ et plus. C’est cette qualité qui a fait que

très peu d’animaux, 22 en tout, ont fait moins de 100.000€ en ce premier jour.

Tout cela est le signe d’une amélioration des animaux présentés, ce qui a aussi

été rendu possible par le renfort de nouveaux consigners comme le Haras des

Monceaux, ou comme Newsells à ce niveau.

La demande. Globalement, la

clientèle a été équivalente à celle de 2008, avec comme leader incontesté la

famille Maktoum (John Ferguson et Shadwell), ce qui confère à Deauville un

petit air de Saratoga, tout en notant une activité plus soutenue de l’équipe de

Coolmore – acheteurs de 7 lots et plusieurs fois underbidder à de hauts tarifs.

Et n’oublions pas l’intervention inattendue à ce niveau de Sir Robert Ogden, ainsi

que la confirmation de l’engagement du prince Muteb d’Arabie Saoudite dans les

courses françaises.

L’atmosphère était rayonnante

en ce vendredi soir sur la côte normande, et chacun espérait que cette entame

fortement positive de vente allait imposer la même atmosphère de reprise pour

les sessions du week-end et de lundi…