Planteur, une famille de tenue

Autres informations / 08.08.2009

Planteur, une famille de tenue

 

 

Prix de Crèvecœur (F)

Deuxième produit de Plante

Rare, qui n’a jamais couru, il est un frère de Parlement (Kalanisi), gagnant

d’une “E”, trois fois placé dans des courses B, quatrième de cette épreuve l’an

dernier et trop rapidement disparu au champ d’honneur.

Planteur provient d’une

famille avec beaucoup de tenue. C’est le neveu de Policy Maker (Sadler’s

Wells), quadruple vainqueur de Gr2 sur 2.400 ou 2.500m, mais aussi placé à ce

niveau sur 3.000m. Planteur est aussi le neveu de Pushkin (Caerleon) – lauréat

du Prix Maurice de Nieuil (Gr2, 2.800m) et deuxième du Prix du Cadran (Gr1,

4.000m) –, et de Place Rouge (Desert King), gagnant de Gr3 sur 2.400m à

Haydock.

Planteur est issu de la

souche de Pétroleuse (Habitat), mère de Peinture Bleue (Alydar), laquelle a

donné le crack Peintre Célèbre (Nureyev).

 

 

Elie Lellouche et le Prix de

Crèvecœur

Depuis 1980, Elie Lellouche a

participé à quatre éditions du Prix de Crèvecœur . En 1980, il présentait

Mbaiki (Saint Roch) qui a terminé dixième quand l’épreuve se disputait à la fin

du meeting deauvillais. En 1993, Seismograph (Zilzal) a pris la troisième

place. En 2006, Maître du Jeu (Rock of Gibraltar) a terminé sixième et l’an

dernier, Parlement (Kalanisi) a pris la quatrième place. Parlement n’est autre

que le frère de Planteur… Elie Lellouche a fait la comparaison : « Son frère

n’était pas comme lui le matin. Parlement “dormait” à l’entraînement ».

 

 

 

Du même sang dans le

“Crèvecœur”

Rares sont les frères qui

débutent dans la prestigieuse épreuve deauvillaise à une ou plusieurs années

d’intervalle et plus rare encore sont ceux qui affichent une victoire. Ce

vendredi, Planteur a gagné, un an seulement après la quatrième place de

Parlement. Ce “tandem” a fait un peu moins bien que Break Bread et Danger Money

dans les années 1990. Depuis vingt ans, ils étaient les seuls à avoir, à eux

deux, gagné l’épreuve et pris une place. Break Bread a remporté ce Prix de

Crèvecœur en 1991 pour David Smaga, sept ans avant que son frère, Danger Money,

ne prenne la deuxième place.

 

Les gagnants de Groupe à 2ans

d’Elie Lellouche Onze des douze derniers lauréats du Prix de Crèvecœur ont pris

du black-type, soit 91,6% !

Ils ont obtenu leur caractère

gras au cours de leur carrière, non pas uniquement à 2ans dans des Listeds ou

au niveau Groupe. En retraçant les gagnants de Groupe à 2ans d’Elie Lellouche,

on constate tout d’abord que sa première victoire de Groupe s’est justement

réalisée dans le Prix du Bois (Gr3, 2ans) avec Kanmary (Kenmare) en 1985. Le

group-performer de 2ans de l’entraîneur cantilien le plus connu est Pistolet

Bleu (Top Ville), qui a remporté Gr3 et Gr1 en 1990. C’est d’ailleurs au début

des années 1990 qu’Elie Lellouche a remporté la quasi-totalité de ses Groupes

avec les 2ans. On compte Verveine (Lear Fan), Cardoun (Kaldoun) et Calling Collect

(Phone Trick) en 1991, puis Dancienne (Groom Dancer) en 1992 et Gunboat

Diplomacy (Dominion) l’année suivante. En 1995, Shake the Yoke (Caerleon) a

remporté le Prix d’Aumale (Gr3). Et Article Rare (El Prado) a pris sa suite…en

2008 en remportant le Prix des Réservoirs (Gr3).

 

 

 

Prix de Crèvecœur (F)

Twinlight, une troisième

place impressionnante… à distance

Au premier coup d’œil, il y

avait une marge conséquente entre les deux premiers et le troisième, Twinlight

(Muhtathir), entraîné par Guy Cherel et monté par Flavien Prat. Mais il faut

toujours se méfier des premières impressions furtives, car le troisième en

question est aussi celui qui a tardé à sortir de sa stalle ! Perdant du terrain

en partant, Twinlight a progressé au fil de la course à la corde. Il est

ensuite venu finir en trombe pour monter sur la troisième marche du podium avec

assurance. « Flavien Prat avait les ordres de partir derrière pour ne faire que

la ligne droite en remontant sur les autres, nous a déclaré Guy Cherel. Quand

mes chevaux débutent, j’aime qu’ils viennent finir, c’est important. Dans le

cas présent, Twinlight est vraiment parti derrière, mais ce n’est pas grave. Je

dois dire que je ne pensais pas gagner ce Prix de Crèvecœur qui est toujours

une épreuve très relevée et il y a toujours les meilleurs dans cette course.

Mais Twinlight travaillait très bien le matin. Je n’ai pas vraiment de ligne.

Il travaillait avec un autre 2ans qui a gagné facilement à Vichy. Il faut dire

aussi que sa mère n’était vraiment pas mauvaise, elle a gagné un Gr2 à

Baden-Baden. »

Twinlight est le cinquième

produit de Fairlight. C’est le frère de Fair Dream (Dashing Blade), deux fois

placée de Listed, et de Fairhope (Protektor), deux fois deuxième de Listed.

C’est aussi le petitfils de Frille (Shareef Dancer), quatrième de Gr2.

 

Les réactions du côté des

battus

Twinlight a tenu Philander

(Red Ransom) en respect. Un poulain très prometteur car possédant visiblement

beaucoup de marge de progression. C’est un fils de Fidelio’s Miracle, une

jument vendue yearling par le Haras du Cadran à Deauville en 2001 à Newsells

Park Stud pour 91.469€. L’entraîneur de Philander, John O’Neill, nous a déclaré

: « Le poulain est encore vert. Il a beaucoup de progrès à faire. Une fois

qu’il a trouvé son action, il a bien terminé. Je pense que c’est un cheval de

niveau blacktype. »

Placé favori de l’épreuve,

Dubawi Junior (Dubawi) a été monté dans le peloton en se montrant très

légèrement brillant. Quand le jour s’est fait, il a refait un peu de terrain

pour terminer septième. Jean-Claude Rouget, entraîneur du représentant de

Gérard Laboureau, nous a déclaré : « Il travaille bien le matin, c’est vrai,

mais vous savez c’est vraiment différent. Le matin, il est tout seul. Je suis

satisfait de ses débuts, il court proprement en apprenant son métier. »

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Marine Officer (Kingmambo),

Dubawi Junior (Dubawi), Anaxis (Muhtathir), Casa Battlo (Green Tune), Ustilago

(Lando), Abou Selem (Diktat), Cacao Bey (Nuclear Freeze), Gosse de Sèvres (Sèvres

Rose).

Tous couru.

Abou Selem s’installe

rapidement en tête de l’épreuve, accompagné de Wealthy à son extérieur.

Ustilago vient le long de la corde avec Marine Officer et Trajectory. Planteur

est au sein du peloton en compagnie de Dubawi Junior et Anaxis en dedans.

Philander est dans la deuxième partie du peloton en compagnie de Twinlight –

qui a recollé au peloton après avoir perdu du terrain en partant –, Casa Battlo

et Cacao Bey, alors que Gosse de Sèvres ferme la marche. Wealthy vient prendre

le meilleur à l’entrée de la ligne droite. Marine Officer tente de venir

l’attaquer alors que Planteur produit son effort en pleine piste. Dubawi

Junior, lui, a du mal à accélérer. Wealthy et Planteur se retrouvent à la lutte

dans les cent cinquante derniers mètres, duel dont sortira vainqueur Planteur,

qui s’impose dans un excellent style. Wealthy se classe bon 2e. A trois

longueurs, Twinlight est venu refaire beaucoup de terrain en pleine piste pour

s’emparer de la 3e place. Philander conclut dans une plaisante action pour

prendre la 4e place aux dépens de Trajectory qui s’est bien défendu dans la

phase finale.