El mondo, nouvelle étoile de guy chérel

Autres informations / 08.10.2009

El mondo, nouvelle étoile de guy chérel

AUTEUIL, Mercredi

Prix de Grenoble (Prix de l’Hippodrome

de Méral)

 « Le matin, El Mondo (Lost World) travaille

super bien avec mes meilleurs éléments de 3ans. » Guy Cherel avait de bonnes

lignes pour juger de la valeur de son protégé, impressionnant vainqueur du Prix

de Grenoble par dix longueurs. Après Rendons Grâce (Video Rock) et Temple Lord

(Califet), l’entraîneur mansonnien entraîne, à n’en pas douter, un nouvel élément

de grande classe. Il faut en effet avoir du talent pour s’imposer facilement à

Auteuil, en étant complètement inédit, face à des poulains ayant de

l’expérience. De plus, El Mondo succède au palmarès à des chevaux tels que

Buck’s Boum (Cadoudal), deuxième du Prix Cambacérès (Gr1) l’an dernier, ou

encore Good Bye Simon (Simon du Desert), vainqueur du Prix Alain du Breil (Gr1)

2007. Nous attribuons donc une ? JDG Jumping Star ? à El

Mondo.

« Seule une chute aurait pu

l’empêcher de gagner, a poursuivi Guy Chérel. Il sort vraiment de l’ordinaire.

Ce qui est étonnant c’est qu’il avait effectué un mauvais canter lundi dernier,

alors qu’il avait bien travaillé précédemment. » Très estimé, El Mondo aurait

dû faire ses débuts dans l’important Prix Pride of Kildare, mais il y avait été

éliminé. Ce n’était finalement que partie remise pour ce poulain talentueux,

qui avait déjà course gagnée entre les deux dernières haies. Son jockey,

Cyrille Gombeau, l’a d’ailleurs laissé finir son parcours en roue libre.

 

 

El Mondo, un an après

Milanais

Un an après la deuxième place

de Milanais (Dyhim Diamond) dans le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), le “Plessis”

connaît de nouvelles joies avec El Mondo en tant qu’éleveur. Ses représentants

étaient présents ce mercredi, parmi lesquels Michel Plessis qui nous a déclaré

: « El Mondo a été acheté à l’amiable, notamment par M. Chérel. Nous avions

acheté sa mère, Haiya (Saint Cyrien), à l’amiable également. Elle faisait 700

kilos. Ce qui est amusant, c’est que Milanais et El Mondo ont grandi dans le

même pré. » Installé en Normandie, Michel Plessis n’a “que” six poulinières et

dans ce petit effectif, le professionnel “sort” pourtant des éléments d’avenir.

 

Sir Dream et Punchy Style,

deux poulains doués Après deux courses en plat, Sir Dream (Dream Well) débutait

sur les haies dans cette épreuve. Le pensionnaire de François Nicolle a tracé

un parcours prometteur en prenant la deuxième place. Il a précédé Punchy Style

(Poliglote) qui a très bien fini, après avoir accusé la réception de

l’avant-dernière haie. Son jockey, Mathieu Carroux, nous a simplement confié :

« C’est un futur bon poulain qui évolue et progresse toujours. »

 

 

Une souche “Head”

Élevé par la Scea Plessis, El

Mondo est un fils d’Haiya (Saint Cyrien). Cette dernière était élevée par Mme

Ghislaine Head. Haiya a couru trois fois en plat. Son meilleur résultat est une

cinquième place. El Mondo est son troisième gagnant après Hicyos (Sicyos) et

Médiévale (Lost World), quatre fois lauréate sur les obstacles.

La deuxième mère d’El Mondo,

Hanalei (Bellman) a eu cinq produits parmi lesquels trois vainqueurs, en plat.