Focus sur quelques chevaux du qatar arabian world cup…

Autres informations / 01.10.2009

Focus sur quelques chevaux du qatar arabian world cup…

AL DAHMA GB (Amer et Al

Hanoof)

(femelle grise, née en

Angleterre le 11 mai 2002)

 

Résumé de carrière

Cette véritable championne,

gagnante à 21 reprises en 30 sorties (!), a démarré sa carrière au Qatar à 3ans

par une victoire évidemment. C’était le 17 novembre 2005. Elle

achevait sa saison par une

belle 3e place dans l’épreuve

majeure du calendrier qatari,

l’Emir’s Sword (Gr1 PA) à la mi-mars. Elle effectuait ses débuts sur notre sol

trois mois plus tard de manière fracassante, s’imposant dans la Coupe d’Europe

des Chevaux Arabes (Gr1 PA) à Chantilly le 3 juin 2006. Elle allait enchaîner

ensuite les prestations de très haut niveau, s’imposant aussi bien en

Angleterre, qu’en Allemagne, Turquie, Abu Dhabi et bien sûr en France face à ce

qui se fait de mieux chez les pur-sang arabes. Elle s’est enfin offert cette

année l’Emir’s Sword, qui est devenu

– depuis – la course sur

gazon la mieux dotée au monde en ce qui concerne les chevaux arabes avec 1M$

d’allocations, gardant une tête au poteau devant son petit frère, General GB

(Amer). Elle a poursuivi sa moisson de victoires en s’emparant une nouvelle

fois de la Coupe d’Europe des Chevaux Arabes à Chantilly puis des Shadwell

Dubai International Stakes (Gr1 PA) à Newbury le 19 juillet 2009. À 7ans, elle

est désormais une jument de classe mondiale. Elle vient de connaître une petite

désillusion dans la préparatoire du Prix Dragon (Gr2 PA) à Longchamp le 11

septembre, battue par Nashwan Al Khalidiah KSA (Tiwaiq) qu’elle va retrouver

dimanche pour une revanche.

 

Al Dahma vue par Alban de

Mieulle, son entraîneur :

« Elle a été élevée à

Lingfield, en Angleterre, au haras du Cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani.

Elle est arrivée à 2ans au Qatar et je l’ai débutée à la fin de ses 3ans. On a

tout de suite vu qu’elle avait beaucoup de qualités. Elle a bien débuté et a eu

ensuite une carrière extraordinaire puisqu’elle a gagné toutes les grandes

courses un peu partout dans le monde. Malheureusement, elle a subi une fracture

il y a un an et on a dû l’arrêter pendant onze mois. Elle a fait sa

réapparition en janvier de cette année derrière un cheval, Jaafer ASF GB (Amer),

qui était ce qui se faisait de mieux à ce moment-là au Qatar. Elle l’a battu

très facilement trois semaines après dans le Qatar International Trophy (Gr1

PA) puis s’est imposée dans la grande course qatarie, l’Emir’s Sword (Gr1 PA)

fin mars. Elle est venue ensuite en Europe s’imposer à Chantilly le 31 mai,

puis à Newbury mi-juillet. Elle a fait sa rentrée l’autre jour à Longchamp dans

le Prix Dragon (Gr2 PA) où elle a été malheureuse. Cela a remis en question son

jockey, qui l’a montée trop en confiance. La jument était aussi un peu grosse

et avait besoin de courir. C’est la meilleure jument arabe que j’aie entraînée,

elle a un coup de reins extraordinaire, que peu de chevaux ont. Elle monte en

condition, sa dernière course lui ayant fait beaucoup de bien. Elle sera associée

à Ioritz Mendizabal qui, je pense, correspond bien au profil de la jument. Donc

je suis confiant. Cela va être une très belle course avec les meilleurs chevaux

au monde. »