General gb

Autres informations / 02.10.2009

General gb

(Amer et Al Hanoof)

(mâle gris, né le 28 mars 2005 en Angleterre)

Résumé de carrière

Propre frère d’Al Dahma GB (Amer), il a fait honneur à

ses origines dès ses débuts en compétition à la fin de

l’année 2008, se révélant l’un des meilleurs 3ans de la scène qatarie. Il se

mesurait à sa sœur lors du Qatar International Trophy (Gr1 PA) le 28 février

dernier, prenant une encourageante 3e place sur les 1.600

mètres du parcours. Il échouait ensuite d’une tête dans

l’épreuve la plus prestigieuse de la saison, l’Emir’s Sword (Gr1 PA), toujours

face à Al Dahma. Il prouvait là toute sa qualité alors qu’il est encore un

poulain manquant de maturité.

Il faisait sa rentrée et ses premiers pas en Europe début

juillet à Hambourg, remportant le Qatar Cup (Listed) avant de tomber sur un

“os” à deux occasions, le 28 juillet à Ascot face à Nayef Al Khalidiah KSA

(Tiwaiq) dans The President of the UAE Cup (Gr1 PA) puis face au “phénomène”

turc Turbo TUR (Ricardo) le 3 septembre, dans le Malzgirt Trophy (Gr1 PA) à

Istanbul.

 

General vu par Arnaud Bouleau (son jockey) :

« C’est le propre frère d’Al Dahma et il est à peu près similaire

au niveau de la classe sauf qu’il est un peu plus jeune. Je l’ai découvert à

l’écurie puisque nous recevons tous les produits de l’élevage du Cheikh

Abdullah bin Khalifa Al Thani. Je le considère comme l’un des meilleurs. Il a

été battu de très peu cette année dans l’ “Arc” local, l’Emir’s Sword, par Al

Dahma. C’était une très grosse performance car il avait peu d’expérience ! À

4ans, un pur-sang arabe commence seulement à s’épanouir et atteint son plein

potentiel à 5ans. C’est très différent des pur-sang anglais. En plus, il est

par Amer qui produit des chevaux très tardifs. Il a été battu ensuite à Ascot

où il s’était retrouvé trop loin dans le parcours, du fait de son mauvais

numéro de corde, puis par un cheval en Turquie qui a l’air phénoménal. Il n’y a

donc pas grand-chose à lui reprocher. Le Qatar Arabian World Cup n’est pas une

course facile mais il a une belle carte à jouer. C’est un cheval d’avenir. Il

va également découvrir Longchamp, la descente, la fausse ligne droite mais je

ne pense pas que ce sera un problème. Il faut juste que la piste ne soit pas

trop souple. Enfin, c’est un cheval qui tire “comme un treuil” et que je

préfère avec les œillères, ce ne sera pas le cas dimanche, car il peut se

montrer laxiste pour finir. J’étais quatrième l’année dernière de cette épreuve

avec Al Fatih GB (Amer) mais cette année, c’est vraiment un cran au-dessus ! »