Louve rare, une future classique

Autres informations / 19.10.2009

Louve rare, une future classique

LONGCHAMP, DIMANCHE

Prix de la Chapelle (F)

En s’imposant dans le Prix de

la Chapelle (F), Louve Rare (Rock of Gibraltar) a laissé les observateurs sous

le charme. Cette pouliche bien née, sœur de Loup Breton (Anabaa), lauréat du

Prix d’Harcourt (Gr2), a gagné dans un style prometteur. Elle a attendu en

dernière position durant le parcours, avant de déboîter en pleine piste au

pavillon. Elle a alors passé le peloton en revue pour s’imposer comme à la

parade. Bien qu’elle ait flotté un instant, Louve Rare n’a cessé d’accroître

son avance jusqu’au poteau. C’est une future pouliche classique qui s’est

imposée ce dimanche. Nous lui attribuons logiquement une ? JDG

Rising Star ?. « Qu’est ce que vous en pensez ? demande Élie

Lellouche, mentor de la fille de Rock of Gibraltar (Danehill) aux journalistes

unanimes quant à la classe de la pouliche. Je pense que c’est une bonne

pouliche. Elle travaille très bien le matin et j’aurais été déçu de ne pas être

dans les trois premiers. Elle pourrait avoir la pointure classique. Elle peut

être rallongée. Mais nous ne la recourrons cette année pas car ce n’est pas une

famille précoce. Loup Breton n’avait d’ailleurs débuté qu’à 3ans. »

 

L’estime de Brave Power

L’entourage de Brave Power

(Aldebaran) était confiant avant le départ et sa deuxième place est encourageante.«

Je suis très satisfait de ses débuts, nous a confié Jean-Marie Béguigné.

D’autant plus qu’elle travaillait en étant cachée à la maison et là, ça n’a pas

été le cas. Elle a pu être surprise de se retrouver le nez au vent. Elle fera

sa rentrée en avril, sur du bon terrain. »

 

Louve Rare, la grande

dynastie des “L”

Élevée par Dayton Investments

Ltd, Louve Rare appartient à la grande famille de l’élevage Wildenstein dont

les noms commencent par la lettre “L”. La mère de Louve Rare, Louve (Irish

River), a été une pouliche de classe. Gagnante du Prix de Flore (Gr3), elle a

terminé quatrième du Prix de Diane. Elle a eu huit produits. Cinq ont gagné.

Outre Loup Breton, Louve a produit Louve Royale (Peintre Célèbre), deuxième de

Gr3, et Louve des Rêves (Sadler’s Wells), triple placée de Listed.

Louveterie (Nureyev) n’a

couru que quatre fois, mais elle avait de gros moyens. Elle a enlevé le Prix

Vanteaux (Gr3) et pris la deuxième place des Prix Saint-Alary (Gr1) et de Diane

(Gr1). Elle est ensuite devenue une grande reproductrice, donnant Loup

Solitaire (Lear Fan) et Loup Sauvage (Riverman), deux vainqueurs de Gr1 devenus

étalon.